Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Les séquelles de la polio opérables : grâce à une chirurgie réparatrice, la paralysie due à la polio de Robert disparaîtra - 09/11/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les personnes paralysées par la polio pourront se déplacer sans aide. L'opération des séquelles est, désormais, possible et faisable au HJRA. Opération réussie. Hen­riette Rasoa­malala, mère de Robert, croit aux miracles, raison pour laquelle ils ont, son fils et elle, décidé de répondre à l’annonce lancée par le Rotary club Ainga et le Centre hospitalier Joseph Ravoahangy-Andrianavalona (CHJRA). L'opération du jeune homme s'est déroulée la semaine dernière et apparemment, son état de santé s'améliore.

« Les crises de convulsion de Robert se sont manifestées quand il avait six mois. Par la suite, il ne pouvait ni s'asseoir ni marcher, à l'âge de deux ans. Il vit couché et se déplace en rampant. Nous espérons qu'il recouvra bientôt la santé », raconte-t-elle.
L'inauguration du Centre polio a eu lieu hier et désormais, celui-ci prendra en charge toutes les personnes nécessitant une opération de leurs séquelles. L'avis de recrutement a été annoncé en août et depuis le mois de septembre, de la chirurgie s'est effectuée au Centre d'appareillage de Madagascar à Befelatanana.

« Nous comptons sur le bouche-à-oreille pour cibler les bénéficiaires car compte tenu de l'éloignement, nous ne sommes pas en mesure de couvrir les zones reculées. En six années d'intervention, le club a pu soutenir cinquante personnes. Auparavant, la prise en charge des séquelles était limitée à une semaine. Dorénavant, avec le Centre polio, nous pouvons apporter notre assistance de manière continue et gratuite », révèle Serge Andretseheno, président du Rotary Club Ainga.

Récidive

Il rassure que les handicapés de la polio ne devraient pas s’inquiéter au sujet de la somme d'argent à payer. Au contraire, ce sont les membres qui chercheront les patients à opérer. Ceux qui se renseignent auprès du service de la traumatologie seront orientés et pris en main.
« Les patients commencent à fréquenter l'établissement et la chirurgie répare gratuitement les séquelles », affirme le Pr Jean Claude Razafima­handry, directeur du CHJRA.

La poliomyélite, une maladie d'origine virale, est évitable à condition de remplir les modes de prévention par vaccination.
En fait, la polio est éradiquée à Madagascar mais si on néglige la vaccination, la maladie pourrait resurgir et affecter la population, d'ici deux ou trois ans.

« Le ministère de la Santé publique et ses partenaires déploient tous leurs moyens pour que les campagnes de vaccination réussissent dans toutes les localités. Mieux vaut prévenir que guérir », indique le Dr Malala Ranaivosoa, médecin généraliste.

Elle explique que la polio attaque le système nerveux central qui commande les cellules nerveuses qui font fonctionner les muscles. En conséquence, elle entraîne la paralysie, voire la mort.

Farah Randrianasolo

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !