Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Maladies de la peau : des médicaments douteux - 22/11/2013 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des femmes et des hommes veulent blanchir leur peau noire ou avoir une peau plus claire. Tous s'amoncellent dans les rayons et promettent monts et merveilles pour séduire la clientèle: du teint uniforme et lumineux à la peau plus claire en moins d'un mois. Florissant sur le marché de la capitale, les médicaments dédiés pour les maladies de la peau ne sont pas fiables.

La plupart des produits blanchissants sont à base de cortisone, de corticoïdes ou de stéroïdes qui altèrent la mélanine qui colore et protège la peau. Ces traitements favorisent les infections et empêchent la cicatrisation du coup au moindre bouton, à la moindre blessure, ou même sans que rien de précis ne survienne, de graves problèmes peuvent se déclencher quand on utilise ce genre de produits : troubles de la pigmentation, brûlure, augmentation de la pilosité, acné ou vergetures ou cancer de la peau.

Selon le professeur Rapelanoro Rabenja Fahafahantsoa , «Les clients doivent être prudents car beaucoup ignorent les dégâts que ces médicaments peuvent causer surtout quand il s’agit de la partie du visage. Sans parler des soi-disant esthéticiennes professionnelles qui poussent comme des herbes dans tous les coins et recoins de la ville. On n’enregistre que sept spécialistes en dermatologie à Madagascar. On peut dire que l’insuffisance des spécialistes dans ces disciplines contribue à la prolifération du phénomène à part l’envahissement des produits sans traçabilité exacte.

Le professeur, un dermatologue professionnel de préciser qu’il faut 16 années d’études après le baccalauréat car après le tronc commun d’études en médecine, il en faut une spécialisation en termes de dermatologie qui dure 8 ans. Après, on peut dire que c’est quelqu’un qui connaît vraiment son métier. Un congrès sur les maladies de la peau s’est tenu à Tsimbazaza depuis lundi et se termine ce jour.

NIR

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !