Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Naissance prématurée : la pollution y est pour quelque chose - 04/12/2013 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

On qualifie habituellement de prématurée une naissance avant la fin du 8ème mois de grossesse. La prématurité moyenne, la plus fréquente, se situe entre 33 semaines et 37 semaines d'aménorrhée. La prématurité est sans doute la première cause de décès néonatal. L'accouchement prématuré donne naissance à des enfants dont le pronostic est généralement très sombre.

Les causes peuvent être multiples et varient d’une femme à une autre mais on constate une augmentation de 25% dans le monde. Le nombre de bébés nés prématurés augmente régulièrement et est passé de 5,4% des enfants en 1995 à 7,5% en 2005. Plusieurs facteurs permettent d’expliquer cette augmentation dont notamment l’augmentation de l’âge moyen des femmes enceintes, l’évolution des modes de vie, le recours à la procréation médicalement assistée (la Fécondation In Vitro ou FIV), naissance de jumeaux, triplés. Les femmes sont de plus en plus actives et préfèrent attendre avant de tomber enceinte. Aussi, le rythme au travail contribue également à cette cause. Viendra s’ajouter à cela, l’obésité.

En comparaison des femmes ayant un poids normal, les femmes en surpoids ont 25% de risque en plus d'avoir un enfant prématuré, et ce risque s'élève à 75% pour une femme ayant un l'indice de masse corporelle supérieur à 40. Mais aussi, la pollution de l'air, que l'on sait nocive, favorise également les accouchements prématurés.

C'est ce qu'ont révélé des chercheurs américains, dont les résultats de l'étude montrent un risque accru de 10 à 30 %, selon les polluants.

Fort heureusement, les chances de survie des bébés prématurés augmentent parallèlement à l’augmentation du nombre de bébés prématurés.

En France, environ 65.000 enfants par an naissent prématurément en France, soit plus de 8 % du total des naissances. Pour Madagascar, l’Hôpital de Befelatanana enregistre au moins 3 enfants hospitalisés par semaine pour naissance prématurée. En 2012, la maternité de Befelatanana a enregistré 4 060 admissions en 2012, dont plus de 92% par voie normale et le reste a nécessité une intervention. Le taux de mortalité néonatale est estimé à 10% et il est surtout question d'enfants prématurés. Il faudra un suivi médical régulier, notamment lors de grossesse à risque, permettant de lutter contre la naissance prématurée notamment pour celles présentant une grossesse gémellaire ou multiple, un diabète gestationnel une hypertension artérielle et des antécédents de fausses couches.

NIR

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !