Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Informations importantes concernant la grippe chez les femmes enceintes - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme : des éclaircissements du Dr Benjamin Ramarosandratana sur la lutte anti-vectorielle - 10/02/2014 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La remise officielle du trophée « ALMA 2014 » jeudi dernier, concernant la lutte contre le paludisme, a été une occasion pour le numéro un du Programme National de la Lutte contre le Paludisme (PNLP), le Dr Benjamin Ramarosandratana, d’apporter certains éclaircissements sur la lutte anti-vectorielle contre le paludisme, une stratégie assez critiquée que son entité a mis en place.

« Certains interprètent mal notre façon de travailler dans la lutte anti-vectorielle. Ce n’est p as du tout pour des raisons politiques mais purement techniques si toutes les régions de Madagascar n’obtiennent pas des médicaments sur ces MID peuvent durer trois ans. « Donc, ces moustiquaires sont idéales pour les régions à transmission pérenne (les zones côtières, et la partie Est de l’île), regroupant 92 districts ». Pour les régions centrales et le Sud dont la transmission ne se fait généralement que pendant l’été (six mois), l’idéal est selon le Directeur du PNLP, d’y faire les aspersions intra domiciliaires (dont les effets ne durent que six mois). « Notre stratégie est de trouver tous les moyens pour minimiser les dépenses, vu que ces médicaments sont encore coûteux », affirme-t-il.

Arnaud R.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !