Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Chirurgie plastique reconstructrice : Plus de 68% des opérés sont des enfants - 30/03/2007 - Madagascar tribune - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

« Une grande partie des patients qui sont venus pour être opérés en chirurgie plastique reconstructrice sont des enfants de moins de 15 ans ». C’est ce qu’a dit le Dr Jean Louis Ramarosandratana, assistant au service de chirurgie infantile viscérale et réparatrice au sein de l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona d’Ampefiloha (HJRA), dans une interview que ce dernier nous a accordée.

Pour appuyer ses propos, il a fourni des chiffres. En une journée, pas moins de 6 enfants qui se font opérer sur les 10 patients. (Voir tableau). En terme de pourcentage, ils représentent plus de 68% des patients. Le plus petit est âgé de 3 ans. Outre les enfants, les adultes aussi viennent au HJRA pour être opérés. Certains ont 60 ans.

La plupart des interventions sont relatives aux séquelles de brûlure (chéloïde, cicatrice vicieuse et cicatrice rétractile). Viennent ensuite des sujets qui souffrent d’une fente labiale, des noma, des doigts surnuméraires.

Du 21 mars au 31 mars, une équipe d’Interplast France dirigée par le Dr Patrick Knipper séjourne à Antananarivo dans le cadre d’une mission humanitaire. Elle est composée par un professeur, deux chirurgiens, un réanimateur anesthésiste, une infirmière. Il s’agit d’une coopération entre Interplast France, le Lions club Analamanga Doyen et l’HJRA. Elle est venue ici pour une chirurgie plastique reconstitutrice. Pour mieux comprendre, la chirurgie plastique est une chirurgie de la peau et des tissus mous, non viscéraux. Elle est une spécialité chirurgicale qui s’occupe de la forme et de la fonction du corps.

Une participation de Ar 2 000

Dans le cadre de cette mission humanitaire, l’opération chirurgicale est presque gratuite pour ne pas dire entièrement gratuite. Les patients ne paient que Ar 2 000 à titre de participation financière. Selon le Dr Jean Louis Ramarosandratana, c’est une participation symbolique car le coût réel des opérations varie en moyenne entre Ar 90 000 et Ar 140 000 selon le cas. Cette somme représente les frais d’analyse, les consommables, les médicaments. Il faut dire que dans les hôpitaux publics, les opérations chirurgicales sont gratuites.

Beaucoup des patients profitent la venue d’« Interplast France » pour se faire réparer leur peau. Ce médecin assistant à l’HJRA a dit même que le service dans lequel il travaille n’arrive pas à satisfaire toutes les demandes. « Nous avons dû faire des pré-tris et des tris pour identifier ceux qui nécessitent vraiment une opération ».

Sur les 450 personnes inscrites, 150 ont été consultées. Mais il n’y a que 100 qui sont opérés durant le séjour de l’équipe d’« Interplast France ». Notons qu’au mois de septembre, cette équipe reviendra à l’HJRA pour la même mission.

Herimanda R.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !