Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Antidiabète : Des médicaments dangereux - 26/09/2007 - Madagascar tribune - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Certains médicaments antidiabétiques présentent des risques d’aggravation d’insuffisances cardiaques. Vrai. Le docteur A.D. Patrick Rakotomalala, spécialiste en Médecine Interne, AFSA Endocrinologie-Diabétologie et Métabolisme a indiqué que ce n’est pas toutes les catégories d’antidiabétiques par voie orale qui présentent des risques d’aggravation d’insuffisances cardiaques, mais c’est plutôt la dernière catégorie d’antidiabétiques de la famille de rosiglitazone d’un laboratoire pharmaceutique dont nous tairons le nom. Les rosiglitazones n’entraînent pas l’insuffisance cardiaque en soi, mais elle aggrave celle-ci si le diabétique est déjà insuffisant cardiaque.

Le docteur A.D. Patrick Rakotomalala conseille au patient ou au médecin de ne pas s’amuser à utiliser à commencer un traitement par la famille des rosiglitazones si on n’est pas bien avisé ou bien habitué à gérer ces genres de médicaments. Heureusement que ces médicaments ne sont pas encore en vente dans les pharmacies à Madagascar. Tous les antidiabétiques qu’on a l’habitude d’utiliser ici n’ont pas de risques d’aggravation d’insuffisances cardiaques. Le diabète représente un des
facteurs de risques cardio-vasculaires. Le diabète augmente le risque pour un patient d’avoir un accident vasculaire cérébral, un infarctus... Par ailleurs, les chiffres du service de l’USFRE de l’Hôpital Raseta Befelatanana montrent que les diabétiques à Madagascar meurent surtout d’insuffisances rénales.

Un problème de santé publique

D’après les prévisions de l’Organisation Mondiale de la Santé, il y aurait 300 millions de diabétiques de par le monde d’ici 2025. Cette augmentation de la prévalence est d’autant plus importante chez les pays pauvres par rapport aux pays riches. D’après le registre de l’Amadia, la seule association des diabétiques à Madagascar, on enregistre actuellement 20.000 diabétiques. Alors que si on se réfère aux chiffres de l’OMS, si on part sur une base de 8 à 10 %, il y aurait 200000 diabétiques à Madagascar alors qu’il n’y a que 20000 diabétiques qui sont recensés. Si on ajoute 10000 diabétiques qui sont suivis par les médecins traitants, il y aurait 170000 diabétiques qui se méconnaissent à Madagascar.

Le diabète est une maladie chronique, le risque est surtout l’avènement de complication comme l’insuffisance rénale, la cécité, de neuropathie… Il faut insister sur l’importance du dépistage. Découvert très tôt, le diabète peut s’équilibrer facilement. Dans les pays avancés, l’espérance de vie des diabétiques tend à rejoindre l’espérance de vie de la population en général. Alors qu’à Madagascar, les diabétiques meurent très tôt parce que le diabète est découvert trop tard, le plus souvent déjà compliqué. A partir de 35 ans, qu’une personne aie des antécédents de diabète dans la famille ou pas, qu’il y a des signes ou qu’il n’y a pas de signe, il faut oser faire des dépistages.

Feno R.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !