Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Préventions contre le choléra - 12/01/2008 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En ce début de la saison de pluie, le ministère de la santé anticipe la survenue des maladies épidémiques comme la peste, le choléra, le paludisme, l'arbovirose et autres. Pour prévenir spécialement le choléra, un système de renforcement de la surveillance épidémiologique est opérationnel dans les centres de santé de base. « Depuis le mois d'octobre 2007, des kits de prélèvement sont déposés dans les principaux centres de santé de chaque province. Comme à Mahajanga, où l'épidémie du choléra a débuté en mars 1999 », soutient l'adjoint technique de la direction des urgences et de la lutte contre les maladies transmissibles, le Dr Yolande Nirina Raoelina Rajaona.

« La bactérie vibrion cholérique, à l'origine du choléra, est dans l'air et attend que toutes les conditions soient remplies pour être de nouveau active » poursuit le Dr Yolande Nirina Rajaona. Une fois que le malade présente des symptômes de cette maladie, le responsable du Centre de santé de base soumet son prélèvement à une analyse à l'Institut Pasteur de Madagascar. Dans les fokontany, une sensibilisation collective appuie la population dans ses actions sociales.

Nécessité de l'hygiène

A Marohoho par exemple, une opération hebdomadaire de balayage des ruelles et des coins de rue s'effectue. « Cela fait des années que nous effectuons cette action, chaque samedi.. Nous amenons nos propres balais et soubiques. En cas d'empêchement, nous remplaçons nos absences » précise Brigitte, lavandière et chercheuse d'eau à Marohoho.

Le choléra est la maladie des mains sales, il se transmet par contact. Seule l'exigence de l'hygiène peut écarter l'épidémie. « Nous ne nous lasserons jamais de répéter à tout le monde de consommer de l'eau saine, de se laver les mains avec du savon et d'utiliser des latrines », martèle le docteur. Ce dernier explique que l'utilisation du savon peut réduire de 40% le risque d'épidémie.

Noro Haingo Rakotoseheno

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !