Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Haro sur les médicaments mal faits - 16/01/2008 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Grande île est encore épargnée par le trafic de faux médicaments. Mais la malfaçon interpelle les autorités concernées. L'agence de médicament de Madagascar (AMM) apaise l'opinion publique. « Aucune crainte n'est à avoir sur le trafic de médicaments à Madagascar. La surveillance est renforcée dans toute l'île », explique Jean René Randriasamimanana, directeur de l'AMM. D'après sa déclaration, l'histoire de faux médicaments survenue à Maurice ne touche pas encore Madagascar. Mais une autre situation inquiète.

« La malfaçon reste un problème récurrent à Madagascar. Nous saisissons de temps en temps des médicaments présentant des failles au niveau de leur fabrication et mis en vente sur le marché malgache. Nous procédons, dans ce cas, à la confisquation des lots », ajoute ce responsable.
Les médicaments mal faits ont une conséquence néfaste sur les malades qui les consomment.
« L'insuffisance de dose peut être préjudiciable à l'organisme », ajoute le directeur de l'AMM.

Les employés de l'AMM procèdent à un suivi systématique des produits vendus sur le marché. Depuis quelques temps, les consommateurs constatent une affluence des médicaments importés dans la capitale.
« Nous collectons des échantillons que nous analysons dans notre laboratoire. Cette démarche nous permet d'identifier, régulièrement, les faux médicaments », explique Jean René Randriasamimanana.

Combat de longue haleine

Il précise que tous les médicaments qui entrent dans la Grande île doivent déposer une autorisation de mise sur le marché.
Mais la lutte contre le trafic de médicaments est un combat de longue haleine. « Le ministère de la santé, du planning familial et de la protection sociale n'est pas la seule concernée. Elle implique aussi les autorités douanières, les importateurs et autres », précise-t-il.
Pour le cas de Madagascar, les récidivistes sont soumis à une annulation des dossiers d'enregistrement de leurs produits.

Fanja Saholiarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !