Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Orthopédie-traumatologie : articulations, un problème majeur - 29/04/2011 - L'express de Madagascar - Madagascar

Souvent, les gens ont tendance à négliger les maladies de l'articulation et du traumatisme. Leurs conséquences sont lourdes. Un taux important. D'après les membres de la société malgache de chirurgie orthopédique et de la traumatologie (SOMCOT), 60 % des personnes hospitalisées à Madagascar sont atteintes d'orthopédie (affection des muscles et tendons, os et articulations) et de traumatologie (traitement des traumatismes, des blessures). Deux traitements qui ne disposent pas de centre de soin spécifique, mais traités par une dizaine de médecins spécialistes dans les hôpitaux universitaires des ex-chefs lieux de provinces avec un coût de traitement cher.

Lire l'article


L'hépatite plus menaçante que le sida - 30/04/2011 - L'express de Madagascar - Madagascar

Le professeur Rado Manitriniala Ramanampamonjy et Yolande Rajaona Raoelina, lors de la conférence, hier à Analakely. Le sida semblait être la maladie la plus coûteuse et la plus dangereuse. Mais l'hépatite le devance largement à Madagascar. Les personnes portant le virus de l'hépatite sont nombreuses à Madagascar mais elles l'ignorent a déclaré hier à Analakely le professeur Rado Manitriniala Ramanampamonjy, médecin agrégé
en hépato-gastro-entérologie.

Lire l'article


Vohipeno : le chikungunya affecte 137 personnes - 23/04/2011 - L'express de Madagascar - Madagascar

En dix sept jours, du 4 au 20 avril, selon les chiffres du ministère de la Santé, 137 personnes, enfants et adultes, hommes et femmes sont atteintes du virus chikungunya. Le secrétaire général du ministère de la Santé, le professeur Dieu Donné Rakotomanga, confirme. « Le chikungunya existe à Vohipeno et dans la côte Est de Madagascar. C'est une maladie comme le paludisme. Elle est appportée par un moustique appelé Aedes Egypty », a t-il fait savoir.

Lire l'article


Traitement contre le paludisme : 6h d’attente peuvent être fatales à un enfant - 26/04/2011 - Midi Madagasikara - Madagascar

Attendre six heures avant de débuter un traitement contre le paludisme, peut entraîner la mort d’un enfant atteint de cette maladie. C’est tout l’enjeu des préventions, du diagnostic correct et de l’accès facile au traitement contre le paludisme. A travers le monde, 2000 enfants par jour et 800.000 personnes par an, toutes tranches d’âge confondues, décèdent encore de cette maladie, pourtant aussi évitable que curable.

Lire l'article


Nutrition des enfants : les mères s'approprient les indicateurs - 27/04/2011 - La gazette de la grande île - Madagascar

Quand le PNNC/Seecaline attribue la couleur verte à un enfant lors de sa pesée habituelle, cela veut dire que son état nutritionnel est bon. Le jaune indique que la mère doit faire attention dans l'alimentation de son bébé. Lorsque la couleur attribuée est rouge, l'enfant est malnutri. Le 23 avril dernier à Lopary dans le district de Vangaindrano et lors de la campagne de sensibilisation des mères sur l'alimentation infantile, le coordonnateur régional du PNNC/Seecaline pour l'Atsimo Atsinanana, Ephraïm Ravelomananjara a affirmé que les mères comprenaient bien la signification de ces indicateurs de couleur.

Lire l'article


Maladies négligées : constat d’une triple négation - 22/04/2011 - L'express de Madagascar - Madagascar

La société, l'État et les bailleurs de fonds négligent les maldies n'entraînant pas la mort à court terme et ne leur donnent pas assez d'importance. « Ainsi, les maladies négligées se définissent comme une mala- die qui ne devrait pas être mortelle et ne reçoit pas non plus d'importants investissements », a déclaré Yolande Rajaona Raoelina, directeur des urgences et des luttes contre les maladies négligées (DULMN), mercredi, à Analakely.

Lire l'article


Centre d’infectiologie Charles Mérieux de Madagascar pour les maladies infectieuses - 14/04/2011 - Midi Madagasikara - Madagascar

L’inauguration du centre d’infectiologie Charles Mérieux à Ankatso s’est tenue hier en présence des hauts dignitaires du ministère de la Santé publique, de SEM l’ambassadeur de France à Madagascar et de Alain Mérieux, président de la Fondation Charles Mérieux. Si le laboratoire a ouvert ses portes depuis mai 2010, et les travaux de recherche et l’utilisation du laboratoire ont permis aux spécialistes malgaches de la faculté des Sciences de faire avancer leur travail, l’inauguration du centre d’infectiologie Charles Mérieux à Ankatso ne s’est faite que hier dans la matinée.

Lire l'article


Chikungunya dans l'Océan Indien : prudence est de mise - 18/04/2011 - Midi Madagasikara - Madagascar

Plusieurs cas de chikungunya ont été détectés aux Seychelles et à Madagascar. Dans la Grande Ïle, des analyses ont confirmé la présence du virus chez quatre personnes et 102 cas sont considérés comme suspects. Les risques de retour du chikungunya transmis par le moustique Adedes Albopictus sont réels, particulièrement en cette saison favorisant les maladies tropicales.

Lire l'article


Vaccination : Bientôt la gratuité des vaccins contre la pneumonie et le rotavirus ? - 19/04/2011 - Midi Madagasikara - Madagascar

Sous les feux des projecteurs tout au long de cette semaine, la lutte contre les principales maladies évitables par les vaccins, est également au centre des préoccupations de l'UNICEF, partenaire à part entière de la SSME. Le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance insiste sur le caractère essentiel du renforcement du système de vaccination, «en préparation à l’introduction des nouveaux vaccins contre la pneumonie en janvier 2012 et le rotavirus (à l'origine d'une forme de gastro-entérite, maladie se manifestant par une diarrhée importante, fièvre et vomissements, pouvant conduire à la déshydratation) en 2013, et ce, grâce à la contribution de plusieurs bailleurs de fonds comme le GAVI.

Lire l'article


Santé de la mère et de l'enfant : SAV-SSME, faire d'une pierre deux coups - 19/04/2011 - Midi Madagasikara - Madagascar

La 10e édition de la Semaine de la Santé de la Mère et de l'Enfant (SSME) se déroule cette semaine. Elle s'accompagnera, pour la première fois, de la Semaine Africaine de la Vaccination (SAV) dans le dessein d'améliorer la couverture vaccinale. Les efforts seront, cette fois, concentrées sur la vaccination. Après 5 ans de mise en oeuvre et 10 éditions à raison de deux éditions par an en avril et en octobre, la Semaine de la Santé de la Mère et de l'Enfant (SSME) dispose aujourd'hui d'une bonne base et d'un vaste champ d'action afin d'améliorer la couverture vaccinale à Madagascar.

Lire l'article


Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !