Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Le paludisme perdure à Madagascar - 25/04/2008 - L'express de Madagascar - Madagascar

Le paludisme demeure une des maladies qui tuent le plus à Madagascar. La célébration de la Journée mondiale du paludisme se tient, aujourd'hui, dans la région Alaotra Mangoro. Presque la totalité des vingt-deux régions de Madagascar abritent un foyer de paludisme. 700 000 personnes en consultation externe des Centres de santé de base (CSB) dans tout Madagascar meurent du paludisme simple, selon le rapport du Ministère de la santé, du Planning Familial et de la Protection Sociale (MSPFPS) de l'année dernière.

Lire l'article


Chirurgie plastique : une formation diplômante à l’HJRA - 19/04/2008 - Midi Madagasikara - Madagascar

Une spécialisation en techniques de base en chirurgie réparatrice et pathologies du membre supérieur sera lancée, à partir de mardi prochain à l’HJRA. Cette formation diplômante a été créée grâce au partenariat entre Interplast France, les Facultés de Médecine d’Antananarivo et de Bordeaux et l’HJRA. Une quinzaine de médecins sont déjà inscrits pour ce cursus qui s’étalera sur deux ans. L’encadrement sera, entre autres, assuré par le Dr Jean Louis Ramarosandratana, qui vient récemment de bénéficier d’une formation dans ce sens à l’hôpital St Antoine à Paris.

Lire l'article


Paludisme : pour la première fois, deux médicaments jusqu’ici pris séparément pour traiter le paludisme, ont été combinés. Nouveau traitement simplifié - 23/04/2008 - Midi Madagasikara - Madagascar

Un nouveau médicament contre le paludisme à Plasmodium Falciparum va prochainement être développé au Brésil, puis plus tard en Inde. Il s’agit d’un traitement curatif simplifié et peu onéreux, pris sur trois jours. C’est le premier médicament contre le paludisme qui combine, en une dose fixe, un dérivé d’artémisinine, l’artesunate (AS) et un autre anti-paludique efficace, la méfloquine (MQ). Jusqu’ici, les deux médicaments étaient pris séparément. L’association de ces deux médicaments est l’une des quatre combinaisons recommandées par l'OMS pour combattre le paludisme et la résistance face aux médicaments antipaludiques classiques.

Lire l'article


Chirurgie réparatrice : près de 80 malades à opérer pour la 4ème mission d’Interplast France - 19/04/2008 - Midi Madagasikara - Madagascar

Les consultations pré-opératoires pour une chirurgie réparatrice, dans le cadre de la 4ème mission humanitaire d’Interplast France, auront lieu mardi prochain à l’HJRA. Près de 80 patients présentant différents problèmes esthétiques, comme les fentes labiales, les séquelles de brûlures, les malformations des membres (doigts en surnuméraire ou en manque, palmés,…) sont déjà inscrits pour cette opération caritative. «Comme aux trois premières missions, les malades n’ont qu’à s’acquitter d’une participation symbolique pour l’intervention chirurgicale, les médicaments et les consommables ainsi que l’hospitalisation allant de 3 à 7 jours. L’alimentation n’est pourtant pas prise en charge», a précisé le Dr Jean Louis Ramarosandratana, hier.

Lire l'article


Manifestation : la semaine de la santé maternelle ouverte à Amborovy - 23/04/2008 - L'express de Madagascar - Madagascar

Mahajanga n'a pas dérogé aux manifestations programmées par le ministère de la santé. La mère et l'enfant bénéficieront de soins et d'attentions particuliers. Des séances de vaccination ont marqué la première journée de la Semaine de la santé maternelle et infantile. Distribution de vitamines A, soins gratuits pour les mères et les enfants de moins de 5 ans. Telles ont été les activités ayant marqué la première journée de la célébration de la Semaine de la santé maternelle et infantile à Mahajanga. L'ouverture officielle de la campagne s'est déroulée au Centre de santé de base (CSB) d'Amborovy, lundi, en présence des autorités locales.

Lire l'article


Santé de la mère et de l'enfant : un kit pour les femmes enceintes - 22/04/2008 - L'express de Madagascar - Madagascar

La quatrième édition de la Semaine de la santé mère-enfant a débuté à Toamasina. Elle est axée sur la promotion de la santé de la femme enceinte ainsi que du bébé qu’elle porte. Marc Ravalomanana offrant un kit d’accouchement à une future mère. «Il n’est de vraie richesse que les mères ». Cette phrase émane du docteur Jean-Louis Robinson, ministre de la santé, du planning familial et de la protection sociale (MSPFPS), lors de son discours à l’occasion du lancement de la Semaine de la santé mère-enfant (SSME), qui en est à sa quatrième édition. A Madagascar, 8 femmes meurent par jour des complications d'une grossesse ou d'un accouchement. A côté, deux enfants décèdent par heure avant d’atteindre le premier mois de leur vie, principalement à cause du retard de la consultation prénatale.

Lire l'article


Santé de la mère et de l'enfant : des femmes réticentes vis-à-vis de la maternité - 22/04/2008 - L'express de Madagascar - Madagascar

Beaucoup des femmes préfèrent les matrones aux maternités. La promotion de la santé en général connaît encore des entraves. Selon un responsable au sein du service de santé du district de Toamasina, il existe des centres de santé de base (CSB) niveau II comme à Mahanoro où le taux de fréquentation de la maternité est très faible. « Malgré la bonne qualité des services offerts aux femmes enceintes, certaines évitent toujours d’accoucher dans les CSBII. Elles préfèrent confier la naissance de leurs bébés aux mains des matrones », souligne ce responsable.

Lire l'article


Questions à… Dr Hery Harimanitra : « La santé bucco-dentaire reflète la qualité de vie » ; Ce spécialiste parle de la santé buccodentaire, domaine délaissé par les Malgaches - 17/04/2008 - L'express de Madagascar - Madagascar

Quelle est la situation générale de la santé bucco-dentaire à Madagascar ? Elle est lamentable. 90% des Malgaches ont de mauvaises dents. Le problème est grave, d'autant qu'elle reflète la santé en général. La santé buccodentaire conditionne, entre autres, la qualité de vie d'une personne. La majeure partie de l'alimentation des Malgaches est à base de fécule. Or, sa surabondance appauvrit le taux de calcium dans le corps humain. C'est pourquoi nous possédons une structure dentaire fragile par rapport à ce qu'on constate dans les pays africains.

Lire l'article


Assistance post-urgence : 9 348 familles ciblées par la Croix Rouge Malagasy - 16/04/2008 - Midi Madagasikara - Madagascar

Brickaville, Vavatenina, Toamasina I et Sainte Marie sont les principales localités concernées par une opération sur le terrain en cours de démarrage et menée par la Croix Rouge Malagasy, suite au cyclone d’il y a deux mois. Il s’agit précisément d’un projet d’assistance post-urgence aux sinistrés du cyclone Ivan en proposant à quelque 9 348 familles sinistrées, des produits de première nécessité ainsi que des soins de santé et en améliorant l’accès à l’eau portable. Ils seront, par ailleurs, sensibilisés aux risques environnementaux.

Lire l'article


Ministère de la Santé : recrutement de 544 paramédicaux et de 250 médecins généralistes - 16/04/2008 - Midi Madagasikara - Madagascar

Le gel des fonctionnaires est quelque peu levé pour le ministère de la Santé. Ce département a, en effet, bénéficié de nouveaux postes budgétaires pour étoffer son personnel de 1144 membres cette année. Il va, de ce fait, procéder à un recrutement assez conséquent d’agents de santé. Les 47% de ces postes disponibles seront alloués aux paramédicaux et près de 22% autres aux médecins généralistes. C’est dire que le ministère engagera 544 paramédicaux et 250 médecins généralistes. Les 31% restant seront répartis entre les autres catégories, notamment les médecins spécialistes, les travailleurs sociaux, les chirurgiens dentistes, les servants, les agents administratifs,…

Lire l'article


Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !