Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Grève dans les hôpitaux : tous les services de santé paralysés - 03/02/2010 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La grève des médecins et paramédicaux n’a pas tardé à avoir des impacts sur le service dans les hôpitaux. Des malades se plaignent. Outre celui des urgences qui fonctionne d’une manière régulière, la plupart des services au niveau des grands hôpitaux ont travaillé au ralenti pendant la grève de deux jours initiée par les médecins. Au service des urgences, les employés affirment être obligés de continuer de travailler à cause de la délicatesse de leur fonction. Pourtant, ils portent chacun une brassière rouge, pour montrer leur solidarité envers leurs collègues.

Ailleurs, c’est la paralysie totale. Cette situation catastrophique a été constatée aussi bien au niveau de l’administration qu’aux services de soins. « C’est un calvaire», se plaint une patiente admise au service de l’urologie à l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona. « Depuis la grève, la visite de contrôle du matin n’a lieu que vers 11 heures, parce qu’un seul médecin s’occupe du service tout entier », raconte-t-elle. « Pire, quand le médecin vous délivre une ordonnance, vous avez du mal à vous procurer les médicaments prescrits à cause de l’insuffisance du personnel de la pharmacie », ajoute son accompagnant.

Amertume des malades

Le même phénomène s’est produit au niveau de la radiographie de cet hôpital. Hier vers 10 heures, une vingtaine de patients, dont quelques-uns envoyés par le service des urgences, se sont attroupés dans le couloir de ce service. Des personnes aux membres fracturés y ont été aperçues.

Les plus malheureux sont les malades qui ont besoin d’une échographie ou d’une analyse de sang. « Ma femme était sur le point d’être reçue par l’échographe quand un responsable lui a recom-mandé de retourner à sa chambre parce que la grève devait commencer à 9 heures 30 », témoigne son mari.

Rencontrant la délégation des grévistes, le directeur de cabinet du vice-Premier ministre chargé de la santé, Ahmad Ahamad, a annoncé hier l’étude de la hausse de la grille indiciaire des médecins auprès du conseil supérieur de la fonction publique ce jour. Le projet de décret relatif aux diverses indemnités demandées par les médecins et proposé par le Vice-Premier ministre, Alain Teandrazanarivelo, devra passer en conseil du gouvernement, d’ici peu.

Teholy Martin

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !