Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Cancers Gynécologiques: dépistage à distance - 11/05/2010 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En présence du Vice-premier Ministre chargé de la Santé publique, Tehindrazanarivelo Alain, divers spécialistes venant de Genève, de Paris et d'Italie, le DG d'Orange Madagascar et le Docteur Nantenaina Randrianjafison, le projet de Lutte contre les Cancers Gynécologiques à Madagascar conçu par la Fondation Akbaraly vient d'être livré au grand public hier à Andraharo.

Un projet dont l'objectif est de garantir un service de prévention, de diagnostic et de prise en charge des personnes atteintes du cancer gynécologique, à savoir celui de l'utérus et du sein. Le cancer gynécologique qui ne concerne plus que les pays riches actuellement, mais commence bel et bien à toucher les pays pauvres où la cherté des traitements et l'ignorance empêchent les gens de bénéficier des soins adéquats. Etalé sur une période de cinq ans, le projet possède un programme de dépistage qui comprendra un plan de formation surtout dans les zones les plus reculées des trois régions cibles, à savoir, Analamanga, Boeny et Haute Matsiatra. "Les femmes doivent se faire consulter périodiquement. Beaucoup de femmes meurent sans savoir qu'elles étaient atteintes d'un cancer.

On pense pouvoir apporter de l'aide à la population malgache pour un dépistage à stade précoce afin de réduire le taux de mortalité du au cancer gynécologique" explique Cynthia Akbaraly, présidente de la fondation. Pour ce faire, le projet fait appel aux nouvelles technologies où Orange Madagascar apporte son appui. Reliant par un réseau de très haute résolution, des équipements qui mettront contact permanent, principalement les trois régions, seront installés pour que les dépistages, l'orientations des traitements et suivis ainsi que les formations peuvent se faire à distance. Par ailleurs, en temps que coordonnateur et bailleurs de fonds, la Fondation Akbaraly investit 3 millions de dollars alors que le coût total du projet coûterait 20 millions de dollars amis al Fondation reste très confiante. L'arrivée des représentants de l'OMS venant de Genève et de Brazaville, des médecins des Instituts d'Oncologie de paris, d'Italie, du grand spécialiste Umberto Veronesi jouera un rôle déterminant dans l'aboutissement effectif du projet. Les trois prochains jours seront décisifs.

Ihary RN

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !