Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Antsiranana : le diabète traité comme pandémie - 03/06/2010 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des diabétologues de l'océan Indien se sont rencontrés dans la capitale du Nord. Echanges d'expériences et mise à jour des connaissances médicales ont été au centre de l'atelier. Le diabète a été au centre des discussions dans la capitale du Nord pendant trois jours, le week-end dernier. Les 90 spécialistes de santé venant de La Réunion, Maurice, Mayotte et Madagascar se sont retrouvés autour d’une table dans la grande salle du Grand Hôtel pour se partager leurs expériences.

Le thème débattu a été axé sur la problématique du diabète, un véritable casse-tête de santé publique, s’amplifiant à l'Occident mais aussi dans les pays en voie de développement. Il est la première cause de décès dans les pays développés.

L’initiative vient de la société pharmaceutique danoise, Novo Nordisk, laquelle s’engage à guérir cette maladie. Elle travaille de concert avec « Cœur et conscience », une association caritative internationale d’aide à l’enfance.

Ayant été informée de la situation à Antsiranana, Novo Nordisk a décidé d'y organiser sa troisième rencontre de diabétologie de l’océan Indien.

« L’engagement de Novo Nordisk se traduit par un accompagnement des patients et des personnels de santé pour de meilleurs traitements du diabète. Aujourd’hui, c'est une véritable pandémie », a affirmé Alexandra Pruvot, docteur en pharmacie et non moins chef de projet commercial de ladite fondation.

Pas une fatalité

La spécialiste a précisé que « le laboratoire se donne pour ambition de contribuer à mieux prendre en charge le vécu quotidien des personnes diabétiques, jusqu’à ce que la guérison soit enfin possible ».

La rencontre a permis à ces professionnels de santé de bénéficier d’une formation sur la prise en charge des diabétiques, une méthode qui est loin de se concrétiser à Madagascar et surtout dans la région Diana.

Les participants, comme leurs collègues du monde entier, ont pu se mettre au diapason des dernières avancées dans la lutte contre le diabète et son traitement par l'insuline.
La fondation danoise a profité de l’occasion pour mener une campagne de sensibilisation auprès de la population et des autorités locales, c'est-à-dire que le diabète n’est pas une fatalité, mais il est d’urgent d’agir. Elle a transmis un message véhiculant une modification de la perception du diabète.

En marge de l'atelier, une grande marche autour de la ville d'Antsiranana a été organisée pour concrétiser l’action. Résultat : 400 personnes ont été testées, quatre d'entre elles étant prises en charge par l’organisation par le biais de l’association Cœur et Conscience.
Une antenne sera mise en place dans la capitale du Nord, avec l’aide de l’Association des malades du diabète (Amadia) et l’association Cœur et conscience.

Raheriniaina

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !