Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle: une préoccupation majeure - 21/09/2010 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La feuille de route pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale 2005-2015 est le cadre de référence des actions en faveur de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale à Madagascar. Elle décrit deux grands axes d’intervention : les soins maternels et néonatals et le cadre politique et organisationnel et la potentialité de la communauté. Les principales stratégies recommandées étaient alors respectivement l’actualisation et le renforcement du cadre politique et organisationnel du programme, l’amélioration de la qualité de services en soins maternels et néonatals y compris la planification familiale, le renforcement du système de référence, et l’amélioration de la communication sur les soins maternels et néonatals, et l’amélioration des pratiques des familles et des soins maternels et néonatals à domicile).

Certes, les données disponibles ne permettaient pas encore d’apprécier la capacité des FS en termes d’offre de Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence (SONU). Dans ce cadre, il a été jugé nécessaire de mener une évaluation des besoins en SONU au niveau des FS afin d’améliorer la prise en charge des femmes enceintes et ainsi contribuer à l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle.

Mieux encore, et d’après les termes du Document portant Evaluation des besoins en matière de soins obstétricaux et néonatals d’urgence à Madagascar, il apparaît que la réduction de la mortalité maternelle et néonatale figure parmi les priorités du Gouvernement Malagasy.

A Madagascar, la santé maternelle reste une préoccupation majeure car en moyenne 8 femmes décèdent chaque jour de complications liées à la grossesse et l’accouchement.

Les Objectifs de développement du Millénaire ciblant une réduction du taux de mortalité maternelle de trois quarts et celle de la mortalité infantile de deux tiers à l’horizon de 2015, a porté les pays du monde entier à investir de nouvelles énergies et de nouvelles ressources dans ses initiatives visant à fournir des services de santé maternelle équitables et échelonnés.

Un des chemins critiques à emprunter pour réduire la mortalité maternelle et néonatale est d’améliorer la disponibilité, l’accès, l’utilisation et la qualité des SONU pour traiter au moment opportun les complications durant la grossesse et l’accouchement.

Madagascar à travers la Vice primature Chargée de la Santé Publique en collaboration avec ses partenaires financiers ONUSIENS, l’UNFPA, L’UNICEF et l’OMS renforce ses interventions dans le domaine de la santé de la mère et de l’enfant par la mise en oeuvre de la Feuille de Route pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale pour une durée de 10 ans (2005-2015).

A mi parcours de cette Feuille de Route, l’évaluation des Besoins en SONU à Madagascar a été conduite et a permis la mesure et l’analyse des résultats des interventions y afférentes.

Il a été identifié que le nombre de formations sanitaires capable d’offrir les SONU sont encore loin des standards universels. Les infrastructures, les matériels et équipements, la connaissance et les compétences des prestataires semblent encore insuffisants pour offrir des soins de qualité aux femmes enceintes et les nouveaux nés affrontant les complications obstétricales et néonatales. Les problèmes d’accessibilité physique, géographique des FS SONU persistent et méritent d’être prise en compte pour améliorer le système de référence des cas.

La quantification et la prise en compte de ces besoins constitueront les éléments de base pour la planification des interventions dans ce domaine pour les cinq prochaines années. Des recommandations ont été proposées pour ce faire.
Néanmoins, un certain nombre de questions est apparu en particulier dans le domaine du renforcement de la mobilisation et de la capacitation communautaire. Elles portent sur les facteurs influant la participation mobilisation communautaire et l’accessibilité financière des SONU. Ces questions devraient être le point de départ d’étude évaluative ou comportementale afin de permettre à la communauté de participer dans l’élaboration et la mise en oeuvre de projets bénéfiques aux femmes enceintes présentant les problèmes obstétricaux et néonatals d’urgence. Cette approche permettra de maximiser la performance du programme.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !