Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Journée mondiale de la ménopause... : beaucoup de femmes malgaches l'ignoraient ! - 19/10/2010 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ah, bon ! La ménopause a aussi « sa » journée mondiale ? En effet, la journée d'hier, 18 octobre, était la journée mondiale de la ménopause mais l'existence d'une telle « journée mondiale » était inconnue de la plupart des Malgaches, hommes ou femmes. La « Journée Mondiale de la Ménopause » a pour objectif d'honorer toutes les femmes et vise les millions d'entre elles qui arrivent, chacune à leur tour, à ce stade de leur vie de femme. Avec ce que cela implique d'impacts sur leur santé et leur vie en général.

Bouffées de chaleur ! La définition la plus simple de la ménopause est, certainement, la fin de la capacité génésique de la femme : son corps cesse de produire des œstrogènes. Cela peut se traduire par un certain nombre de symptômes, mais également par la modification de la façon dont les femmes réagissent et se sentent. Certaines femmes traversent très sereinement cette période, d'autres l'appréhendent, se sentent plus en difficulté et ont besoin de suivre des traitements, surtout liés aux symptômes désagréables comme les bouffées de chaleur. Celles-ci peuvent durer de 30 secondes à 5 minutes environ et peuvent parfois s'accompagner de sudation et de rougeur du visage. Peuvent aussi survenir, fatigue, sécheresse vaginale et insomnies. De même, la baisse des œstrogènes peut être associée à la survenue de l'ostéoporose, pouvant être à l'origine de fractures chez la moitié des femmes âgées de plus de 50 ans, ainsi que la survenue d'autres maladies du vieillissement liées aux œstrogènes telles les maladies cardiaques ou encore le cancer du côlon. Mais que l'on ne s'y méprenne pas : être ménopausée ne signifie pas que l'on va développer toutes ces maladies ! Il est, cependant préférable d'adapter son mode de vie. Les mots-clés sont : exercices physiques ; abandon de la cigarette et bonne nutrition.

1,2 milliard. L'OMS estime qu’en 2030, 1,2 milliard de femmes seront âgées de 50 ans ou plus et qu’un nombre croissant de ces femmes peut s’attendre à vivre plusieurs décennies après la ménopause. La journée mondiale de la ménopause a pour objectif d'honorer toutes ces femmes, mais surtout, de conscientiser les uns et les autres, et non seulement les femmes, sur les implications de la ménopause sur la santé. Le défi lancé est de donner à la santé après la ménopause, une place primordiale dans la recherche et la santé publique afin d’aider les femmes à éviter les symptômes désagréables susceptibles d'avoir des conséquences néfastes sur la qualité de leur vie et les rendront moins productives, et surtout, afin de réduire les taux de maladies du vieillissement liées aux œstrogènes.

Hanitra R.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !