Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

UNFPA : Mieux cibler les programmes pour réduire les cas de fistule - 18/01/2011 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La fistule est une maladie qui touche principalement les jeunes filles qui donnent naissance à des bébés trop tôt. A Madagascar, la fistule est un problème délicat, d'autant plus que les patientes ont du mal à rejoindre les centres de santé pour se faire soigner. « Une des jeunes filles qui était venue ici n'avait même pas 13 ans, elle a pourtant accouché, et a rencontré des problèmes de santé. A cause de la fistule, le père de son enfant l'a abandonné.

D'ailleurs, ses proches ne l'approchent plus, à cause de l'odeur nauséabonde qu'elle dégage. Seule sa mère s'occupe d'elle. Mais elle est déjà prise en charge par nos médecins et je pense qu'elle s'en remettra » raconte un médecin dans un centre de santé privé, à Fort-Dauphin.

La fistule est une maladie qui survient principalement dans les communes rurales, dans les régions enclavées et particulièrement pauvres. La fistule est un abouchement anormal d'une cavité dans une autre au cours d'un processus évolutif pathologique. « Les conséquences sont assez impressionnantes. Ces fistuleuses ne peuvent plus contrôler leur urine, ce qui fait qu'elles urinent en permanence, et cela entraîne un certain rejet de la part de leur famille. Nous nous occupons de la soigner, mais aussi de l'accompagner psychologiquement pour une réinsertion sociale au niveau de sa famille, mais surtout au niveau de toute la société » continue-t-elle.

Réduction du cas de fistule. Depuis 2008, l'UNFPA a participé à un vaste programme visant à éliminer, sinon réduire les cas de fistules à Madagascar. Une étude a été menée afin d'évaluer la dimension du problème de la fistule obstétricale. L'on a ainsi appris que les prestataires de soins de santé savaient peu de chose de cette affection et que les pratiques traditionnelles nuisibles contribuaient sensiblement à l’apparition de fistules. L’étude a également signalé que le fait d’habiter dans des zones rurales, la pauvreté, le manque d’éducation, les grossesses d’adolescentes, un médiocre système d’aiguillage et la mauvaise qualité des soins durant l’accouchement comptaient parmi les causes déterminantes de la fistule à Madagascar. Sur cette base, une série de priorités ont été identifiées, notamment des interventions chirurgicales et une action psychologique, en même temps que la réinsertion sociale des victimes de la fistule et la prévention de la fistule.

Anjara Rasoanaivo

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !