Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Infections nosocomiales : inquiétudes sur une bactérie multi résistante - 01/03/2011 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'Acinetobacter baumannii, bactérie qui a déjà fait parler d'elle il y a quelques années, pour avoir été à l'origine d'infections nosocomiales (contractées en milieu hospitalier), refait surface. Cette bactérie est résistante à la plupart des antibiotiques et c'est ce qui constitue le plus grand problème pour les professionnels de la santé dans quelques hôpitaux français où elle est réapparue tout récemment. Sur une quinzaine de patients infectés, 4 sont décédés. Jusqu'ici, il n'a pas été clairement établi que leur mort est due à la présence de cette bactérie dans leur organisme. Il n'en demeure pas moins que cette bactérie cause bien des tracas aux médecins, du fait de l'inefficacité de nombreux antibiotiques contre l'acinetobacter.

Cette bactérie a été découverte il y a dix ans en France. Elle a infecté, à l'époque, des patients hospitalisés souffrant de baisse de la défense immunitaire et passe par des plaies ouvertes, des cathéters ou encore à travers les matériels utilisés sur des malades intubés. Il a été, en revanche, observé que la bactérie en question n'était pas du tout dangereuse pour les personnes en bonne santé. En attendant de pouvoir combattre la bactérie avec un nouvel antibiotique, la principale précaution à prendre est de limiter sa propagation, notamment, par le contact sur les mains. D'où le rappel du strict respect des procédures d'hygiène en milieu hospitalier. Le plus grand danger viendrait d'une éventuelle propagation de la bactérie hors du milieu hospitalier. Mais les chances de voir une telle éventualité se concrétiser, restent assez faibles.

Recueillis par Hanitra R.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !