Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme : les femmes enceintes vulnérables - 08/03/2011 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le paludisme reste une maladie fatale malgré les nombreuses démarches réalisées. La plupart des victimes sont des femmes enceintes. Comment éradiquer totalement le paludisme ? Allons-nous arriver à l'éradiquer ? Ce sont les questions qui se posent, même si Madagascar a affiché de bons résultats en termes d'éradication de cette maladie.

Selon le docteur Benjamin Ramarosandratana, directeur du programme national de Lutte contre le paludisme au sein du ministère de la Santé, il ne reste que 5 % des malades qui sont atteints de paludisme contre 18 % en 2002. Ce sont surtout les femmes enceintes qui sont les plus vulnérables.

Chez les femmes enceintes, le paludisme est une des maladies provoquant de graves conséquences pour la mère et l'enfant. Grave, au point de leur coûter la vie, une fausse couche ou une naissance prématurée du bébé. « Le paludisme est une maladie tuant un bon nombre de femmes enceinte si on n'arrive pas à le prévenir », a fait savoir le médecin. Plusieurs symptômes montrent le paludisme chez une femme enceinte si on ne parle que de sa température atteignant environ 39°. « Dans ce cas, la fièvre est grave, il faut évacuer la victime dans un hôpital », poursuit-il.

Précautions

Face à ces situations, les femmes enceintes sont incitées à prendre des précautions. Selon toujours le docteur Benjamin Ramarosandratana, durant sa grossesse, elle doit prendre deux doses de sulfadoxine pyriméthamine, dont une dose composée de trois pilules est prise au cours du quatrième mois de sa grossesse, et la deuxième, au cours du cinquième mois. Il y a aussi l'utilisation des super-moustiquaires et l'aménagement de son entourage. Pour les femmes enceintes déjà atteinte, le docteur a indiqué que l'évolution du traitement serait bien surveillée afin d'éviter des résultats fatals.

Face à ces situations, durant six semaines, la huitième édition de l'atelier sur le paludisme est accueillie par Madagascar. Neuf autres pays venant d'Europe, d'Afrique et de l'océan Indien y participent. Selon, Milijaona Randrianarivelojosia, organisateur de l'atelier, l'objectif est de former, donner une responsabilité aux personnes intéressées par l'atelier ainsi qu'échanger des compétences entre les pays participants. Hier, à l'institut Pasteur de Madagascar le ministre de la Santé publique, le médecin général de Brigade Pascal Jacques Rajaonarison et quelques staff, le directeur de l'institut Pasteur de Madagascar, Christophe Rogier, et les représentants des pays participants à l'atelier ont assisté à sa présentation.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !