Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Amoron’i Mania : lancement du Projet de Réseaux Communautaires pour la Prévention et la Réhabilitation Psychiatrique - 11/04/2011 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’ONG « Akanin’ny Marary » du diocèse catholique d’Ambositra, s’occupe depuis 1999, des handicapés mentaux et de leurs familles dans la région d’Amoron’i Mania en vue de leurs insertions. Dans ses activités, cette ONG vient de bénéficier de l’appui de l’Union Européenne pour une durée de trois ans, dans la mise en œuvre d’un Projet de Réseaux Communautaires pour la Prévention et la Réhabilitation Psychiatrique dans la région d’Amoron’i Mania.

L’atelier de lancement s’était déroulé le 21 mars dernier au fark St Joseph-Ambositra, en présence de nombreux acteurs parties prenantes de ce projet.

25 communes. Lors de son exposé, le directeur exécutif de l’ONG Akanin’ny Marary a fait savoir que le Projet de Réseaux Communautaires pour la Prévention et la Réhabilitation Psychiatrique dans la région d’Amoron’i Mania est financé par l’Union Européenne pour une durée de 3 ans. 25 communes bénéficient de ce projet et seront sélectionnés seront les critères par un comité de coordination. L’objectif global de ce projet est l’amélioration de la qualité de vie et du degré d’inclusion sociale, éducative et professionnelle des handicapés mentaux et de leurs familles, si l’objet spécifique est de promouvoir un réseau de prévention et de réhabilitation psychiatrique sur base communautaire, en collaboration avec le système sanitaire périphérique dans la région d’Amoron’i Mania.

4 axes d’orientation. Ce projet comprend 4 axes d’orientation stratégiques. Primo, le renforcement des compétences en psychiatrie et en neuro-psychiatrie infantile ; l’adoption des instruments de diagnostic précoce et procédures opérationnelles simplifiées. Par un atelier d’échange du groupe technique en santé mentale. L’analyse sectorielle de connaissance sur l’apparition et sur les traitements des troubles neuro-psychologiques des mineurs. L’étude et définition d’un instrument opérationnel simplifié à utiliser au niveau des soins primaires pour le diagnostic précoce et le traitement des problèmes mentaux des mineurs. La formation des médecins responsables des CSB.II sur la neuro-psychiatrie infantile.

Handicap mental. Secundo, sensibilisations sur le thème de handicap mental des institutions locales, les associations sociales de référence, et les communautés. Par la réalisation de séminaires sur les problématiques d’inclusion sociale des handicapés mentaux visant la constitution ou le renforcement des Comités d’Appui aux Droits des Personnes Vulnérables (CADPV). Réalisation d’une campagne de sensibilisation sur le thème de santé mentale.

Soins de proximité. Une plus efficace prise en charge de malade par des soins de proximité à travers un réseau de prévention et de réhabilitation à base communautaire pour 2 000 malades neuropsychiatriques, constitue le troisième axe. Les actions à entreprendre sont : création de réseaux communautaires pour le dépistage et le suivi des handicapés mentaux. La prise en charge médicale (2 000 patients dans 25 communes) avec handicap mental. L’aménagement d’un dispensaire équipé de référence régionale.

Compétences. Le dernier axe consiste à l’acquisition des compétences techniques pour 1 000 malades ou membres de leurs familles. Par une mise à niveau de 4 centres de formation professionnelle. La réalisation de 40 cours de formation spécialisée sur l’agriculture et l’élevage dans les centres de formation. Enfin, le suivi chez les malades pour la mise en place des techniques appropriées.

ANASTASE

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !