Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination : des contraintes à franchir ; La santé des enfants priorisée durant une semaine - 18/04/2011 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'amélioration de la condition sanitaire des enfants constitue une base du développement. Mais la vaccination connaît encore des problèmes. Le chemin reste long pour assurer la vaccination de tous les enfants. « 20 % des structures sanitaires à Madagascar ne disposaient pas de stock de vaccins, tout antigène confondu, vers la fin de l'année 2010 », rapporte l'étude sur l'évaluation du système logistique des intrants essentiels de santé (ESLIES).

Les postes sanitaires fermés ont été pointés du doigt pour expliquer cette lacune. « Plus de 250 postes sanitaires ont été fermés en 2010 suite à l'inexistence de personnel de santé, dont la majorité est partie à la retraite. Mais un poste sanitaire ouvert doit toujours avoir des vaccins à sa disposition », argumente Marius Louis Rakotomanga, chef de service de vaccination au sein du ministère de la Santé.

La conservation des vaccins dans les centres de santé est aussi soumise à une difficulté, en l'occurence le pétrole pour faire fonctionner les réfrigérateurs. « La chaîne de froid pose encore des problème aujourd'hui pour conserver les vaccins dans de nombreux centres de santé », déclare Bruno Maes, représentant de l'Unicef à Madagascar, lors de la présentation des résultats de l'ESLIES à Antanimena ce vendredi. Mais pour cette année, l'État a déjà inscrit dans le budget 2011 la somme allouée à l'achat de pétrole. « Seulement, il faut espèrer
qu'il n'y aura pas de restriction budgétaire comme l'année dernière », relate le chef de service de vaccination.

Ainsi, le ministère de la Santé publique se défend contre toute critique portant sur son engagement financier pour le bon déroulement de la vaccination des enfants à Madagascar.

Campagne de vaccination

« L'État malgache, à travers le ministère de la Santé, a participé financièrement à l'achat de vaccins, notamment pour la semaine africaine de la Vaccination (SAV) », a annoncé, vendredi, Pascal Jacques Rajaonarison, ministre de la Santé publique, lors de la
présentation des objectifs et du nombre de personnels mobilisés pour la SAV et la semaine de la Mère et de l'Enfant (SSME).

Une annonce répondant à l'inquiétude lancée par l'Unicef sur l'engagement de l'État et du ministère de la Santé dans le domaine de la vaccination des enfants. « L'État a payé sa part de 1 547 000 dollars pour l'achat de vaccins l'année dernière », confie Marius Louis Rakotomanga. Ainsi, c'est l'organisation mondiale de vaccination (GAVI) qui assure le paiement des vaccins à 80 % si l'Unicef paie les 10 % et l'État les 10 % restants. « Et cette année, le service de vaccination a obtenu un milliard et trente millions d'ariary dans le budget de l'État 2011 pour l'achat de vaccins », conclut le chef de service de vaccination.

Vonjy Radasimalala

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !