Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la mère et de l'enfant : SAV-SSME, faire d'une pierre deux coups - 19/04/2011 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La 10e édition de la Semaine de la Santé de la Mère et de l'Enfant (SSME) se déroule cette semaine. Elle s'accompagnera, pour la première fois, de la Semaine Africaine de la Vaccination (SAV) dans le dessein d'améliorer la couverture vaccinale. Les efforts seront, cette fois, concentrées sur la vaccination. Après 5 ans de mise en oeuvre et 10 éditions à raison de deux éditions par an en avril et en octobre, la Semaine de la Santé de la Mère et de l'Enfant (SSME) dispose aujourd'hui d'une bonne base et d'un vaste champ d'action afin d'améliorer la couverture vaccinale à Madagascar.

La cérémonie de lancement officiel tenue, hier matin, au théâtre Analamaitso, à Analamahitsy, a été le coup d'envoi d'une semaine d'activités intenses pour les agents de santé et les agents communautaires de tout le pays. Cette année, la SSME a été combinée avec la première Semaine Africaine de la Vaccination ou SAV. Il s'agit alors de poursuivre les efforts déjà déployés, mais surtout, de rattraper les enfants non vaccinés en 2010, tout en renforçant la surveillance des maladies évitables par la vaccination. Plus de 4 millions d'enfants de moins de 5 ans et de femmes enceintes ou nouvellement accouchées dans les 8 semaines, sont concernés. Outre la vaccination, la supplémentation en vitamine A des enfants de 6 à 59 mois et des femmes nouvellement accouchées, ainsi que le déparasitage par la distribution d'albendazole aux enfants de 12 à 59 mois et aux femmes enceintes à partir du 4e mois de grossesse, seront également au programme. S'y ajoute le dépistage de la malnutrition aiguë en procédant au test du brassard.

Unités mobiles. Les agents de santé, notamment ceux en poste dans les localités les plus éloignées, s'inquiètent, cependant, de l'impact des fermetures d'un certain nombre de postes sanitaires dans les zones les plus enclavées, faute de personnel de santé (dont, notamment, des départs à la retraite non remplacés) et de budget. «Les gens ont du mal à être mobilisés, car même étant convaincus de l'utilité de la vaccination, ils rechignent à parcourir avec leurs enfants ou leurs bébés sur le dos, des dizaines de kilomètres pour rejoindre le centre de santé le plus proche. Quant aux femmes enceintes ou nouvellement accouchées, elles préfèrent tout simplement renoncer, que de parcourir à pied d'aussi longues distances pour se faire vacciner ou administrer de la vitamine A, même si elles en reconnaissent l'utilité. Nous espérons vivement que les postes mobiles parviendront à couvrir les zones concernées par l'éloignement des formations sanitaires, car autrement, il y aura toujours des enfants non vaccinés et des femmes enceintes non protégées », a-t-il été rapporté successivement par deux agents de santé auparavant en poste dans des zones très enclavées, dans les coulisses de la cérémonie de lancement officiel d'hier.

Résultats

Le ministère de la Santé, pour sa part, assure avoir déployé les moyens nécessaires afin de faire de cette SAV-SSME une réussite en termes de résultats, en s'engageant financièrement pour l'achat des vaccins et en travaillant avec de nombreux partenaires dans la mise à disposition des prestations sanitaires prévues pour la semaine. L'objectif étant de renforer la participation communautaire et d'améliorer les prestations des services de vaccination. Faire d'une pierre deux coups, en somme, pour faire de cette SAV combinée à la SSME une réussite.

Hanitra R.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !