Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Nutrition des enfants : les mères s'approprient les indicateurs - 27/04/2011 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Quand le PNNC/Seecaline attribue la couleur verte à un enfant lors de sa pesée habituelle, cela veut dire que son état nutritionnel est bon. Le jaune indique que la mère doit faire attention dans l'alimentation de son bébé. Lorsque la couleur attribuée est rouge, l'enfant est malnutri. Le 23 avril dernier à Lopary dans le district de Vangaindrano et lors de la campagne de sensibilisation des mères sur l'alimentation infantile, le coordonnateur régional du PNNC/Seecaline pour l'Atsimo Atsinanana, Ephraïm Ravelomananjara a affirmé que les mères comprenaient bien la signification de ces indicateurs de couleur.

Elles se les sont donc appropriées depuis 1999, date à laquelle la Seecaline travaille dans la région. A l'heure actuelle, la campagne est focalisée sur l'augmentation mensuelle du poids des bébés. Pour ce faire, le slogan " Poids en augmentation mensuelle et suffisant " (ou Lamisaibo) est lancé pour inciter les mères à s'occuper mieux de la santé et de la nutrition de leurs enfants. Une autre mesure incitative, mais cette fois-ci économique, est également instaurée : il s'agit d'offrir 100 ariary par repas par enfant si la mère transfère ses connaissances et savoir-faire nutritionnels à d'autres mères.

Venue sur place pour lancer ces nouvelles actions de sensibilisation sur la nutrition infantile, le ministre de la Jeunesse et des Loisirs, Eléonore Johasy a incité les mères à amener leurs enfants auprès de la Seecaline et à partager leurs connaissances avec les autres. Notons que la malnutrition provoque des conséquences multiples dont la santé fragile de l'enfant, des handicaps, une baisse attendue de sa productivité à l'âge adulte… Les effets néfastes de ce problème ne sont pas donc uniquement d'ordre sanitaire, ils sont aussi d'ordre économique et affectent le développement humain et celui de tout un pays. Pour clôturer la cérémonie de sensibilisation, des lots ont été distribués aux mères dont l'enfant a un poids normal. Puis, les autorités ont fait le tour de l'exposition de repas à base de produits locaux mais améliorés de telle sorte qu'ils ont des valeurs nutritionnelles élevées. A part le ministre, le directeur du cabinet de la région Atsimo Atsinanana Robert Ratovoson et le chef du district de Vangaindrano, Théophile Belahy et le directeur national du PNNC/Seecaline, Jean Rakotosalama ont été présents à la sensibilisation de samedi dernier.

Marc Morasata

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !