Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Orthopédie-traumatologie : articulations, un problème majeur - 29/04/2011 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Souvent, les gens ont tendance à négliger les maladies de l'articulation et du traumatisme. Leurs conséquences sont lourdes. Un taux important. D'après les membres de la société malgache de chirurgie orthopédique et de la traumatologie (SOMCOT), 60 % des personnes hospitalisées à Madagascar sont atteintes d'orthopédie (affection des muscles et tendons, os et articulations) et de traumatologie (traitement des traumatismes, des blessures). Deux traitements qui ne disposent pas de centre de soin spécifique, mais traités par une dizaine de médecins spécialistes dans les hôpitaux universitaires des ex-chefs lieux de provinces avec un coût de traitement cher.

Les soins de la luxation (déboîtement) sont autour de Ar 80 000 à 100 000 et il dure au minimum une semaine. Selon le docteur Lalarisedy Rabenitany de la SOMCOT, les équipements médicaux à utiliser justifient ce coût. À l'hopital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) Ampefiloha, Angeline Raharimalala, une mère de famille âgée de 26 ans, témoigne de ses dépenses depuis quelques jours après s'être blessée au bras. « J'ai commencé le traitement par une radiologie qui m'a coûté Ar 5 000, puis on m'a dit d'acheter du plâtre à Ar 40 000 que je dois porter pendant 45 jours. À tout cela s'ajoute l'achat de médicaments dont le minimum est d'Ar 5 000 », témoigne t-elle.

Lourdes conséquences

Dans le même hôpital, Jean François Rakotoary, un père de famille âgé d'une quarantaine d'années se plaint de ne plus pouvoir faire quelque chose à cause des problèmes d'articulation, dont il a été victime. Le docteur Lalarisedy Rabenitany parle de lourdes conséquences. « L'orthopédie et la traumatologie bloquent la capacité de travail de l'individu, l'amenant à dépendre d'autrui. Mais ils peuvent aller jusqu'à emporter sa vie », a-t-il fait savoir. Selon lui, la malformation congénitale, le traumatisme, le cancer,...en sont les causes. Pour certains cas, le traitement ne fait que corriger les difformités du corps surtout chez l'enfant.
Pour deux jours, depuis hier, la SOMCOT organise au Carlton son troisième congrès scientifique en vue de faire acquérir aux étudiants et aux médecins des nouvelles connaissances. Les conférenciers sont composés de différents médecins spécialistes,
biologistes, oncologues (Cancerologues), chirurgiens orthopédistes traumatologues, pédiatres, rhumatologues, infectiologues, radiologues,... qui étudient quatres thèmes dont les pathologies et la chirurgie, les malformations congénitales et les tumeurs osseuses.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !