Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

L'ulcère ronge beaucoup d'estomacs : Rado Manitrala Ramanampamonjy, médecin spécialiste des maladies digestives à l'hôpital Befelatanana - 15/06/2011 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La maladie de l'estomac dite ulcère reste une maladie caractérisant les pays en voie de développement. Madagascar n'est pas épargné. La maladie de l'appareil digestif constitue la troisième cause d'hospitalisation, après les maladies infectieuses et les maladies cardiaques. « 80 % des Malgaches abritent dans leur tube digestif la bactérie de l'Helicobacter pylori (H. Pylori) causant l'ulcère, maladie de l'estomac. Ce microbe est transféré dans le corps dès l'âge de l'enfance, entre cinq et six ans, par le biais de la salive.

Elle n'est pas, par la suite, traitée et diagnostiquée d'une manière précoce pour beaucoup de personnes », a déclaré Rado Manitrala Ramanampamonjy, médecin spécialiste des maladies digestives à l'hôpital Joseph Raseta Befelatanana (HJRB), hier, lors d'un point de presse sur le premier congrès national de l'association médico-chirurgicale de Gastro-entérologie de Madagascar, qui se déroulera ce vendredi à l'académie Malgache à Tsimabazaza.

L'ulcère affecte un grand nombre de patients. « Sur la trentaine de patients venus chaque jour à l'HJRB, plus de la moitié est atteinte d’une maladie d'estomac, le reste par la colopathie fonctionnelle, maladie de l'intestin », enchaîne le médecin spécialiste des maladies de l'appareil digestif.

Accompagnée par d'autres facteurs, l'H.Pylori rend ainsi la maladie « en veilleuse », plus agressive. « La cigarette et l'addiction aux médicaments anti-inflammatoires conjuguées avec le microbe font naître la plaie avec une perte de substance dénommée ulcère », interpelle Rado Manitrala Ramanampamonjy.

Traitement onéreux

Pourtant ces deux éléments font partie du quotidien de certaines personnes. « Je ne me sens pas à l'aise sans fumer une cigarette au réveil, après le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Et qu'est-ce qu’on peut substituer à un anti-inflammatoire quand on est malade ? », se demande Patrick Andrianaivotiana, un fonctionnaire au sein du ministère du Commerce.

La maladie de l'estomac ne devrait pas, par contre, être prise à la légère face à l'insuffisance de personnel médical qualifié et le coût du traitement. « À Madagascar, il n'existe que cinq médecins spécialistes de la maladie du tube digestif dont quatre dans les établissements publics, entre autres, à l'HJRB, au Centre hospitalier de Soavinandriana, à l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona et dans un hôpital privé », précise toujours Rado Manitrala Ramanampamonjy.

Le traitement coûte 60 000 ariary quand la maladie en est encore au stade bénin. Mais un million d'ariary est nécessaire pour une opération et il faut avoir 3 600 000 ariary pour effectuer les six séances de chimiothérapie en cas de cancer. Ainsi les fruits, l'eau et l'activité physique doivent être primés et il faut arrêter la cigarette.

Vonjy Radasimalala

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !