Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Les adultes peu vaccinés : l’immunisation contre les maladies ne devrait pas se limiter aux enfants - 18/07/2011 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour diverses raisons, la vaccination des adultes n'est pas chose courante à Madagascar. Une défaillance qui peut coûter cher. Le taux d'accès des adultes à la vaccination reste insignifiant. Les dernières statistiques publiées par Sanofi Pasteur enregistrent un taux de 5 % de vaccination chez les adultes.

« Les parents ont tendance à se contenter de la vaccination de leurs enfants jusqu'à leur neuvième mois. Or, la vaccination devrait être régulière tout au long de la vie de tout un chacun, a constaté le docteur Ramy Ralamboson, responsable au sein du Sanofi Pasteur, samedi en marge de la présentation officielle de la revue périodique de l'association Remède Madagascar à l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona à Ampefiloha.

Défaillances

Un propos confirmé par une mère de famille interrogée sur la question. « Je pensais qu'une fois le diplôme obtenu, mon enfant est à l'abri. Personnellement, je me suis fait vacciner quand j'étais enceinte. Je ne sais pas qu'il y a d'autres vaccins nécessaires », confie Maria-Eliane Rambolamiadana.

D’après le docteur Ramy Ralamboson, diverses raisons expliquent cet état de fait. « Les agents sanitaires ne sensibilisent pas assez l'opinion sur la nécessité de se faire vacciner d'une manière régulière y compris chez les adultes », affirme-t-il. Outre l'ignorance, l'absence ou la faiblesse de moyens de vaccination concourent également à la faiblesse du taux de vaccination chez les adultes.

La situation reste pire dans certaines régions. Les contraintes géographiques, le problème de communication dont l'accessibilité des routes mais également le manque d'infrastructures sanitaires pèsent dans la balance. « Parfois, on est obligé de procéder au ravitaillement par voie aérienne. Ces obstacles font monter le coût de l'opération qui devrait pourtant être gratuite », déplore le docteur Ramy Ralamboson.

La défaillance en matière de vaccination n'est pas sans conséquences sur la santé des adultes. La responsable de Sanofi Pasteur note que 80 % des cancers de foie pourrait être évité par un vaccin, alors qu'une personne victime d'une d'hépatite B doit dépenser Ar 12 millions pour traiter la maladie. « Non seulement la bonne santé mais la vaccination prolongent aussi l'espérance de vie d'une personne », ajoute-t-elle.

Sont, par exemple, disponibles à Madagascar pour les adultes les vaccins contre la grippe, la pneumonie, la méningite, la typhoïde, le tétanos ou encore l'hépatite.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !