Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Médicaments : 20% de réduction des prix dans toutes les formations sanitaires - 16/09/2011 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une conférence de presse au ministère de la Santé publique s’est tenue hier, au cours de laquelle le ministre Pascal Jacques Rajaonarison a officiellement déclaré les nouvelles mesures prises par le ministère quant à la réduction du prix des médicaments.

Les journées bloquées initiées par le gouvernement au mois d’août ont porté leurs fruits. Plusieurs axes ont été discutés et chaque ministère a essayé de planifier un programme visant à améliorer le social de la population malgache. Pour le ministère de la Santé, la réduction des prix des médicaments au niveau de toutes les formations sanitaires a été proposée. Cette nouvelle disposition sera ainsi effective à partir de lundi. Désormais, tous les médicaments au niveau de toutes les formations sanitaires dans toute l’île connaîtront une baisse de prix de 20%, tandis que toutes les prestations de services seront facturées 5% moins chères. Cette nouvelle mesure a certainement de grandes conséquences sur le budget du ministère, car le manque à gagner est estimé à 1,5 milliard Ar pour cette année. Le ministère a dû réorganiser et réaménager son crédit afin d’obtenir une ligne budgétaire qui couvrira ce manque. Néanmoins, le ministère de la Santé entend prévoir pour l’année prochaine un budget spécifique qui prendra en charge ce manque à gagner.

Sceptiques. Cette réduction du prix des médicaments et des prestations de service est une mesure qui réjouira sans doute plus d’un. Mais certains restent sceptiques car avec la qualité de l’accueil des patients au sein des formations sanitaires actuelles, il est difficile d’envisager de meilleurs services. Au ministre de rassurer l’opinion publique. Toutefois, les réalités sur terrain prouvent parfois le contraire, et que, malgré la gratuité de certains services, seul l’argent peut assurer une bonne prise en charge des patients.

Exemple en Afrique. De retour d’une mission en Afrique lors de la dernière réunion de l’OMS, le ministre de la Santé Pascal Jacques Rajaonarison rapporte que Madagascar est devenu le président de la Commission des Pouvoirs. La gestion de la distribution des médicaments, notamment à travers le logiciel Channel, effectuée par la centrale d’achats Salama, intéresse beaucoup les Africains. En outre, en partenariat avec l’UNFPA, le ministère continue à fournir des efforts dans la réduction du taux de mortalité maternelle, grâce aux blocs sanitaires qui permettent aux femmes d’accoucher avec plus de sécurité, mais surtout de bénéficier d’un accouchement assisté par un personnel qualifié.

Anjara Rasoanaivo

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !