Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Grève des paramédicaux - 19/05/2012 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les paramédicaux annoncent un service minimum. Ils revendiquent l’application de leur grille indiciaire à 1200. Un travail à mi-temps. Le syndicat des infirmiers et sages-femmes de Madagascar (SISFM) ont déclaré mercredi, qu'ils travailleront seulement de 18h à 8h du matin, à partir de lundi. Le jour, ils envisagent de faire la grève devant l'hôpital Joseph Ra­voahangy Andrianavalona à Ampefiloha pour Antananarivo.

«Il n'y aura même pas de service minimum pendant la journée, mais certains d'entre nous, assureront le tour de garde le soir. Notre objectif est de faire passer le message au gouvernement, que nos revendications sont considérables», lance le président du SISFM, Aimé Rakotondrazafy qui compte sur la force de son mouvement. En effet, 78% des centres de santé de base (CSB) dans toute l'île, sont tenus par des paramédicaux. Leur nombre est aussi non-négligeable dans les hôpitaux. Ils travaillent 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Leur revendication date de 2009. Cependant, la vice-primature chargée de la Santé publique, le ministère de la Fonction publique et celui des Finances et du budget se sont réunis pour trouver une solution qui était verbale.

Proposition verbale

«En 2009, on a demandé une augmentation de grille indiciaire à 1600. Le gouvernement nous a proposé verbalement 1200 qu'on a accepté, mais qui n'a jamais été appliquée», relate son président, Aimé Rako­tondrazafy. Toutefois, des négociations semblent avoir lieu au fil du temps. «La ministre de la Santé, Johanita Ndahimananjara nous a dit qu'elle apportera nos revendications au conseil du gouvernement de mardi. Mais ce matin (mercredi), elle nous a appelé pour dire qu'on doit attendre le retour du ministre des Finances et du budget, Hery Rajaona­rimampianina qui serait absent du pays en ce moment», indique t-elle. En attendant, les paramédicaux annoncent être prêts pour effectuer la grève. «Nous avons déjà avisé les responsables dont la Primature, le ministère de la Santé et celui de la Fonction publique. Puisqu'il s'agit d'une revendication syndicale, on doit respecter le délai de 48h d'exécution», a conclu le conseiller du syndicat des paramédicaux, Setra Raheri­manana.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !