Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Planning Familial : les méthodes de contraception pour éviter les grossesses non désirées - 13/09/2012 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La planification familiale, un atout pour les familles et le développement. Tel est le thème débattu hier à l’AFT lors d’une séance d’échanges, organisée par l’UNFPA. Une conférence-débat sur la planification familiale, « un atout pour les familles et le développement », s’est tenue hier à l’AFT à Andavamamba. Organisée par l’UNFPA, c’est un lieu d’échanges entre jeunes et responsables techniques pour discuter autour du planning familial et de ses enjeux dans le développement. La planification familiale, c’est le consensus entre les deux parents sur le nombre souhaité d’enfants afin de pouvoir s’en occuper et d’assurer leur avenir.

Contraception. A Madagascar, le ministère de la Santé Publique a mis en place une stratégie nationale sur le planning familial en 2003. Cela consiste à augmenter le taux de prévalence contraceptive à 29,2% pour les méthodes modernes, afin de réduire considérablement l’indice synthétique de fécondité de 6 enfants par femme en 1997, à 5,2 enfants par femme en 2003 – 2004 (Source EDS III) pour arriver à 4,8 enfants par femme en 2008 – 2009 (Source : EDS IV). L’on constate néanmoins que le besoin non satisfait en planning familial reste important avec 19% en 2009 (source : EDS IV 2008 – 2009). Madagascar a connu une croissance considérable de son taux de prévalence contraceptive durant ces 10 dernières années. Les statistiques montrent que ce TPC est passé de 7% à 29,2% en 2008 (Source : EDS). Selon l’EDS IV, 94% des femmes connaissent au moins une méthode contraceptive. Plusieurs types de contraceptifs existent : les contraceptifs barrières (condoms pour homme ou pour femme, ou encore les spermicides), les pilules, qui sont des contraceptifs hormonaux (progestatifs et oeustroprogestatifs), les injectables qui ont une efficacité allant de 2 à 3 mois, et qui sont de loin les plus utilisés, les implants cutanés qui ont une durée d’efficacité de 2 à 5 ans et le DIU qui a une durée d’efficacité allant jusqu’à 12 ans. Selon les statistiques la méthode injectable est de loin la plus utilisée avec plus de 65% des utilisatrices, alors que l’utilisation du DIU est inférieure à 7% (source : EPM 2010).

Anjara Rasoanaivo

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !