Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Pr Honoré Raobijaona : « On peut éviter un accouchement avant terme » - 23/11/2012 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Unité de formation et de recherche en science de la santé (UFR /SDS) de l’université de Ouagadougou a procédé à la sortie officielle de la 8e promotion du Diplôme d’études spécialisées (DES) de gynécologie obstétrique le mercredi 21 novembre 2012. Au nombre de dix, ces nouveaux impétrants ont choisi comme parrain le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, le Professeur Moussa Ouattara.

Après quatre ans de dur labeur, la 8e promotion du Diplôme d’études spécialisées (DES) de gynécologie obstétrique a reçu des mains de leurs aînés, des autorités présentes et du représentant du parrain leur parchemin. C’est le 21 novembre dernier dans l’amphithéâtre Hilaire Tiendrébéogo de l’UFR/SDS que la cérémonie s’est déroulée. Ces gynécologues obstétriciens au nombre de dix dont deux femmes ont, par la voix de leur porte – parole en la personne de Tatiana Koussoubè/Nana, major de la présente promotion, traduit toute leur reconnaissance à tous les acteurs qui ont concouru à leur réussite. Quant au Professeur Jean Lankoandé, coordonnateur du DES de gynécologie obstétrique à l’UFR/SDS, il a souligné que ces nouveaux impétrants ont été entièrement formés au Burkina Faso par l’UFR/SDS. Il a fait savoir que depuis la création de cette filière en 2002, ce sont au total 103 gynécologues obstétriciens de sept nationalités différentes qui ont été formés par l’UFR/SDS au profit de la mère et de l’enfant. Profitant de la présence du représentant du parrain, le professeur Jean Lankoandé a soumis quelques doléances pour une bonne formation. Lesquelles portent sur l’insuffisance d’un plateau technique mais surtout sur une insuffisance criarde du personnel d’encadrement au profit des futurs spécialistes. Les nouveaux impétrants ont reçu une bonne nouvelle de la part du représentant du Collège ouest-africain des chirurgiens (WACS), le Professeur Kobinah Nkyerkyer du Ghana qui a annoncé que des bourses de recherche en chirurgie seront offertes. Pour lui, il n’y a pas de doute que l’arrivée de ces spécialistes contribuera à réduire le taux élevé de mortalité constaté dans nos maternités. Roger Tapsoba, Conseiller technique du ministre Moussa Ouattara, parrain de ladite cérémonie, a abondé dans le même sens que son prédécesseur. Pour lui, la réduction du taux de mortalité a toujours été une préoccupation du gouvernement afin d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) d’ici à 2015. Il a souligné que l’ambition des plus hautes autorités est de baisser la ration de mortalité de ¾ d’ici à 2015. Prenant acte des doléances énoncées plus haut, Roger Tapsoba a toutefois fait savoir que cette filière de spécialisation est un espoir pour les femmes burkinabè. Car, dit-il, ces dernières auront à leurs côtés des praticiens de qualité. Professionnalisme, sens élevé de responsabilité, intégrité, rigueur, modestie, humilité.., ce sont là quelques conseils que le parrain a prodigués à ses filleuls. Parmi ces dix spécialistes en gynécologie obstétrique, on compte huit Burkinabè et deux Congolais.

Ambèternifa Crépin SOMDA

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !