Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Anjozorobe : dix cas de peste répertoriés ; Les cas de peste ne sont pas nouveaux à Anjozorobe - 14/12/2012 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dix personnes sont atteintes de la peste dans la commune d'Antanetibe à Anjo­zorobe. Le service de santé du district affirme l’isolement de la localité. La peste se propage à Anjo­zorobe. « En début de semaine, dix personnes ont été atteintes de cette épidémie mortelle, dans la commune d'Antanetibe », a rapporté, hier, la gendarmerie d'Ankadilalana. Toutefois, ces cas ne seraient pas les premiers à Anjozorobe, comme l'affirme le médecin Inspecteur Claude Monet Rakotonindraina. « Au mois d'octobre, la peste pulmonaire a déjà tué une femme de la quarantaine.

Pour ces nouveaux cas, on a effectué un prélèvement au sein de notre centre de santé de base, avant d'envoyer les analyses à l'Institut Pasteur de Madagascar. Ce dernier a confirmé qu'il s'agissait bien d’un cas de peste », affirme-t-il. La saison chaude, aggravée par la prolifération des rats, est toujours favorable à la propagation des épidémies comme la peste. Même si le ministère de la Santé publique parle souvent d'une maîtrise de la situation, les cas font paniquer les gens, surtout quand il s'agit de la peste pulmonaire, jugée être plus dangereuse.
« La peste pulmonaire est une forme plus rare que celle bubonique. Mais elle est très contagieuse et survient lorsque le bacille pénètre directement dans l'organisme par les poumons. La peste se transmet ainsi, d'une personne à une autre, même sans intervention des puces. Elle peut tuer en quelques jours, après une défaillance respiratoire », explique un autre médecin inspecteur voulant garder l'anonymat.

La désinfection des ménages et la sensibilisation communautaire à l'hygiène et à l'assainissement des environs, restent les moyens de lutte contre cette épidémie. Ainsi, toute la population est mobilisée.

Traitements

Dans la commune d'Anta­ne­tibe, les victimes et leurs proches sont pris en charge médicalement. « On a isolé le lieu et les victimes sont traitées dans un centre de santé qui leur est réservé. On a également désinfecté leurs proches et les environs pour éviter la propagation », ajoute le médecin inspecteur d'Anjozorobe. Celui-ci rassure que « la situation est maîtrisée ». La saison pesteuse, dans la Grande île, s'annonce inquiétante. Les statistiques de la direction de veille sanitaire et de surveillance épidémiologique du ministère de la Santé publique indiquent le décès de six patients en un mois. La majorité des cas est localisée dans la région Bongolava.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !