Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Un vaccin contre le cancer du col : le traitement du cancer n’est pas à la portée de la masse populaire, vu le coût très élevé des soins - 05/02/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La prévention est la principale stratégie du ministère de la santé. Le vaccin, le dépistage et la sensibilisation sont privilégiés. Une bonne nouvelle attendue avec impatience. « Le ministère de la Santé publique envisage cette année d'introduire à Madagascar, le vaccin anti-HPV pour réduire le nombre de femmes victimes du cancer du col de l’utérus.

Ce type de cancer affecte aujourd'hui 25% des femmes atteintes du cancer », a fait savoir Harinjaka Randrianarivony, directeur de la lutte contre les maladies non-transmissibles. Cette nouvelle a été annoncée, en marge de la célébration de la journée mondiale du cancer dans la cour de l'hôpital Joseph Ravoahangy Andria­nava­lona hier.

Ce vaccin permet ainsi de réduire le risque de transmission de virus causant notamment le cancer du col de l'utérus lors d'un rapport sexuel. « Le vaccin pourrait arriver à Madagascar vers ce deuxième semestre. Ce sont les centres de santé où travaillent les spécialistes en oncologie qui devraient en principe administrer ce vaccin aux gens lors de son lancement entre autres l'HJRA ou l'hôpital de Fiana­ran­tsoa », ajoute Harin­jaka Randria­narivony. Quant à la gratuité ou pas du vaccin, le directeur de la lutte contre les maladies non-transmissibles, souhaite maintenir le suspense.

Traitement onéreux

« Seul le conseil du gouvernement peut décider du coût de ce vaccin auprès des centres de santé. Car l'achat et l'importation de ce médicament représentent une certaine valeur, même si ce projet dépend beaucoup du partenariat entre le ministère de la Santé publique et les bailleurs de fonds », a-t-il précisé.
En attendant l'arrivée de ce vaccin, les médecins recommandent la prévention car le coût du traitement du cancer n'est pas réservé à la masse populaire même si le cancer est déjà déclaré un problème de santé publique. « Faire du sport, cesser de fumer, ne pas boire d'alcool, réduire les aliments gras et manger du fruit sont-ils une mission impossible pour prévenir le cancer Le dépistage précoce du cancer permet aussi d'alléger le coût de son traitement », a lancé John Alberto Bam Razafindrabe, directeur de cabinet du ministère de la Santé publique.

Ceux qui ont eu le malheur d'être infectés par cette maladie doivent ainsi débourser des millions d'ariary pour bénéficier des soins. Ils doivent aussi attendre avec patience l'inauguration du nouvel hôpital d'Andoha­tapenaka où a été prévu de transférer le service oncologie de l'HJRA.

Huit spécialistes pour 23 millions d'habitants

L'accès au traitement pour soigner le cancer s'avère encore difficile à Madagascar. « Il y a huit spécialistes de l'oncologie à Madagascar. L'un d'entre eux partira à la retraite cette année. Deux médecins viennent d'obtenir leurs diplômes. Tandis que le responsable du service d'oncologie à Fianarantsoa n'est pas encore un spécialiste, avec un cursus universitaire complet », a relaté John Alberto Bam Razafindrabe, directeur du cabinet du ministère de la Santé publique. Même si le ministère de la Santé publique vient d'élaborer une politique pour lutter contre cette maladie, la question de moyens et de ressources humaines demeurent encore un handicap majeur dans le domaine de l'oncologie.

Vonjy Radasimalala

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !