Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le sida : Les Japonais partent - 16/03/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le projet de renforcement du programme de prévention du VIH/Sida par la Jica s'achève. L'ONU/Sida estime à 40 000 le nombre de porteurs du virus pour cette année. C'est vrai que le pays a besoin de financement, mais en ce moment on ne peut pas continuer. On encourage notre partenaire, qui est le ministère de la Santé publique, à suivre les expériences et à mettre en pratique les acquis pendant le projet qui arrive à sa fin, a déclaré le représentant de la Jica, Sasadate Koichi, hier lors d'une rencontre avec la presse, concernant la fin du projet de renforcement du programme de prévention du VIH/Sida à Madagascar (Msanp/Jica).

Pendant plus de cinq ans qu’a duré le projet, des efforts ont été menés dans la lutte contre ce fléau. 65 médecins référents ont été formés. Ils connaissent l'état de chacun de leur patient et leur donnent un médicament périodique. 47 centres de référence des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) ont été également créés. À cela s'ajoutent l'orientation et les conseils après un dépistage.

Même si le taux de prévalence est maintenu à 0,4%, selon le ministère de la Santé publique (Minsanp), l'estimation effectuée par l'ONU/Sida évoque un chiffre gonflé.

Moins de 1%

Selon cette branche onusienne, le nombre des PVVIH est estimé à 40 000 cette année, alors que les recensés étaient au nombre de 800 à 900 en 2011. La direction du programme de lutte contre le VIH/Sida du Minsanp s'inquiète de la situation, d'autant plus que le programme dépend en majeure partie des partenaires et des bailleurs de fonds.
« Parfois, il y a une rupture des médicaments parce que, malgré les efforts fournis par le ministère, il faut attendre la commande faite par nos partenaires. Concer­nant les perdus de vue, il faut les retrouver, insister sur la sensibilisation pour le dépistage, afin que tout un chacun connaisse son comportement, et évite la propagation du fléau », affirme le directeur du programme, le docteur Jacky Ranaivo Rahamefy. Celui-ci s'accroche toutefois à son défi qui est de maintenir le taux de prévalence du VIH/Sida à moins de 1%. Il promet ainsi un post-projet après cette fin de partenariat avec la Jica.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !