Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé infantile : bientôt un vaccin contre la diarrhée - 21/03/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le vaccin Rotarix contre la diarrhée est attendu en janvier 2014 pour les enfants de moins d'un an. La formation du personnel médical, agents communautaires, commence ce mois de juin. Une bouffée d'oxygène pour les enfants. Étant la troisième cause d'hospitalisation des enfants à Madagascar, origine des 20% de la mortalité infantile, selon l'OMS, la diarrhée aurait un remède préventif chez les enfants de moins d'un an.

Le ministère de la Santé publique, à travers son service de vaccination, financé par «Global alliance for vaccines and immunization (Gavi)», appuyé par l'OMS et l'Unicef, envisage d'introduire le vaccin «Rotarix», une première pour lutter contre la diarrhée, au mois de janvier 2014. «Le Rotarix est un vaccin sous forme de goutte. Il est administré aux sixièmes, dixièmes et quatorzièmes semaines de l'enfant, pour prévenir la diarrhée», assure le chef de service de vaccination, le docteur Marius Rakotomanga. Selon lui, ce vaccin sera inséré dans le calendrier de vaccination de routine, donc il sera obligatoire et gratuit.
L'introduction d'un nouveau vaccin inquiète souvent les mères de famille. Celles-ci s'interrogent surtout sur les effets secondaires.

À ce sujet, une formation concernant l'usage et la conservation du vaccin est en vue pour le personnel de Santé et les agents communautaires, également les médias qui feront la sensibilisation.

Couverture en baisse

La formation est programmée au mois de juin. Des efforts sont entrepris en matière de vaccination. L'année dernière, le vaccin PCV10, contre la pneumonie chez les enfants de moins d'un an a été introduit. Cette année, le vaccin anti-HPV, contre le cancer du col de l'utérus pour les jeunes filles de moins de 10 ans est au programme. Toutefois, la couverture vaccinale a une tendance à la baisse. Selon le service de la vaccination, celle-ci est passée de 88% en 2011 à 70% au premier trimestre de 2012. L'éloignement, voire, l'inexistence des cen­tres de Santé, certaines religions mais aussi, l'ignorance des parents, sont les principales causes de cette baisse de la couverture vaccinale. Outre la réouverture des centres de Santé de base qui ont été fermés depuis la crise, le ministère de la Santé publique s'accroche sur la stratégie avancée pour accroître ce taux.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !