Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination : la rougeole se fait menaçante - 15/04/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Outre la vaccination, les bambins bénéficieront également de vitamine A et de vermifuges pendant la SSME. De 2010 à 2012, environ 300 000 enfants ne se sont pas fait vacciner contre la rou­geole. Le taux de couverture nationale de la vaccination ne cesse de diminuer. Depuis 2010, le taux de couverture vaccinale de la rougeole stagne autour de 80%. C'est à dire que tous les ans, 15 à 20% des enfants n'en sont pas protégés. Tous les six mois, on fait une analyse de risque d'épidémie.

Cette étude révèle une susceptibilité d’épidémie de la rougeole, parce que les chiffres cumulés depuis 2010 indiquent que, près de 300 000 enfants n'ont pas été vaccinés contre la rougeole, déclare le docteur Marius Rakoto­manga, chef de service de la vaccination auprès du ministère de la Santé publique. Il confie qu'en début d'année, un cas de rougeole a été identifié dans le sud du pays, précisément à Midongy.

D'autres victimes de cette affection virale se trouvent sûrement quelque part, loin des médias. Maladie extrêmement contagieuse, un médecin inspecteur déclare qu'il suffit d'une seule personne atteinte de la rougeole dans un bus bondé de trente personnes, pour en contaminer vingt autres si elles ne sont pas vaccinées.

Pour y remédier, la semai­ne de santé mère-enfant, qui se déroulera du 22 au 26 avril est combinée à la troisième édition de la semaine africaine de la vaccination.

Campagne

Une occasion pour l'OMS d'accomplir le thème « sauvons des vies, prévenons l'infirmité, vaccinons » d'autant plus que le taux de couverture nationale ne cesse de diminuer. La pauvreté, le système de santé inadéquat et le manque d'information seraient les causes de cette baisse. Selon toujours le service de vaccination, le taux de la couverture nationale est passé de 88% en 2011 à 87% en 2012.

À cette première édition de la Ssme, les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et en âge de procréer, bénéficieront de prestations de service axées sur la vaccination et les apports en micro-nutriments. Le ministère de la Santé publique promet une stratégie pour accroître le taux. « Le personnel de santé ne sera pas le seul à se mobiliser. Le chefs fokontany et les agents communautaires feront le recensement de tous les enfants de moins de cinq ans et les femmes bénéficiaires de l'immunisation », a conclu le chef de service de la vaccination.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !