Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

La greffe de rein en projet - 14/06/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des médecins venant de France sont prêts à effectuer la greffe de rein aux patients des hôpitaux malgaches. Ils annoncent un partage d'expérience avec les néphrologues du pays. Un coup de main en faveur des malades du rein. Les docteurs Raouf Salti, chirurgien urologique en France et Hervé Ibanez, médecin anesthésiste réanimateur, apportent un bon vent pour les victimes d'insuffisance rénale.

Lors d'un entretien avec la presse hier à l'hôtel Colbert avec le docteur Kolo Roger, ils ont annoncé effectuer une greffe de rein dans l'un des hôpitaux du pays, notamment celui d'Ampefiloha (HJRA), le Centre hospitalier de Soavinanandriana (Cenhosoa) ou la polyclinique d'Ilafy.

Délicate comme elle s'avère être, les spécialistes préfèrent éviter toute imperfection. « La transplantation rénale est une chirurgie de pointe qui ne pardonne aucune imperfection. Elle consiste à remplacer un rein défectueux par un rein sain, prélevé d'un donneur qui devrait être issu de la même famille du patient, pour que le corps de celui-ci accepte le rein qui lui est étranger», explique le docteur Kolo Roger. Selon lui, en trois mois, sept cent à un millier de gens victimes d'insuffisance rénale sont recensés.

Ceux qui ont les moyens font la dialyse à vie, dont la séance coûte 300 000 ariary à 500 000 ariary. Un patient doit faire trois à quatre séances par semaine, alors qu'une greffe de rein dure au moins 10 ans.

Interdite

Seulement, elle exige toute une préparation et une sophistication technique. «Il faut tout d'abord assurer un environnement sain. Les salles d'opérations, l'hygiène, la chambre post-opératoire,...doivent être adéquates pour protéger contre toute sorte de microbes. Un bilan de santé du patient et du donneur précède la greffe pour connaître la compatibilité, et savoir s'il y a d'autres infections qui pourraient nuire à l'intervention. Après le bilan, la greffe proprement dite dure de six à huit heures», souligne le chirurgien Raouf Salti, confiant de la faisabilité du projet.

Le hic est que la loi en vigueur s'oppose à toute transplantation d'organe. Le docteur Hervé Ibanez soutient une évolution des textes en vigueur, pour que les patients malgaches soient équitablement soignés. D'ailleurs, ces médecins affirment leur volonté d'apprendre à leurs confrères malgaches comment faire une greffe de rein, dont le coût est d'environ 47, 872 millions d'ariary en Inde. Ils assurent toutefois que les patients malgaches intéressés auront à fournir la moitié de ce coût.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !