Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Toliara : baisse de la fréquentation des centres de planning familial - 01/07/2013 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’intégration du planning familial est une stratégie appliquée pour la promotion du changement de comportement en matière de Santé de la reproduction des adolescents, du PF et du VIH/Sida. Pour l’application de cette stratégie, plusieurs organismes et associations en collaboration avec le gouvernement sont en place pour sensibiliser les jeunes à promouvoir la santé. Mais à Toliara, de moins en moins de jeunes fréquentent ces centres de planning familial alors que de nombreux centres existent afin d’éduquer les jeunes, notamment ceux âgés de 15 à 18 ans, sur le VIH/Sida et leur apprennent à devenir des leaders communautaires dans la prévention de cette maladie, en promouvant des attitudes telles que l’abstinence, comme le cas de la Fisa (Fianakaviana Sambatra), Saf/Fjkm ou la Salfa…

Zone rouge. Selon les responsables, malgré l’existence de ce service au profit des jeunes, il y a les méthodes de planification familiale qui existent et qui peuvent être regroupées en méthodes modernes incluant les injectables, pilule, condom, méthodes vaginales ; puis les méthodes traditionnelles qui sont notamment la continence périodique et le retrait ; mais aussi les méthodes populaires que sont les plantes, les tisanes… nombreux parmi les jeunes sont victimes des maladies sexuellement transmissibles. Donc, la région Atsimo-Andrefana est toujours classifiée comme la zone rouge dans la population sexuellement active. Le taux des jeunes fréquentant les centres a diminué ces dernières années, alors même que le taux de fréquentation des jeunes victimes des MST a augmenté.

Danger pour la société. Le mariage et la grossesse précoces qui détruisent les jeunes filles dans le Grand Sud sont un réel danger qui entraînent les mauvais traitements et les violences. La plupart d’entre elles se sont mariées avant l’âge de 14 ans. Selon les statistiques nationales, près de la moitié des femmes malgaches, aujourd'hui âgées entre 20 et 24 ans ont été mariées avant l’âge de 18 ans, et plus de 767 000 filles nées entre 2005 et 2010 vont entrer dans le mariage avant leur 18e anniversaire en 2030 si aucune mesure n’est prise. Cette pratique incite les jeunes filles à l’abandon scolaire mais c’est aussi une autre expression de l’exploitation sexuelle, domestique et commerciale.

Manitrisa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !