Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Février 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Intempéries : Toliara menacé par les maladies diarrhéiques - 23/01/2014 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La présence de la zone de convergence intertropicale (ZCIT) accompagnée de la masse nuageuse dans le canal de Mozambique, a provoqué des pluies diluviennes dans certaines régions de la Grande île et surtout dans le Sud où il y a eu des dégâts non seulement matériels mais également humains. Faut-il rappeler que deux personnes ont décédé à Toliara et plus d’un millier de sinistrés et sans-abri sont recensés, sans oublier que plusieurs quartiers sont inondés. A cet effet, les populations dans la région sont sérieusement menacées par les maladies diarrhéiques.

Selon le rapport récent de l’OMS, la diarrhée est la deuxième cause de mortalité chez l’enfant de moins de 5 ans et elle est à l’origine de 760.000 décès d’enfants par an. Elle peut durer plusieurs jours, déshydratant l’organisme et le privant des sels minéraux nécessaires pour la survie. Dans la plupart des cas de décès, les sujets meurent de déshydratation sévère par pertes hydriques. Ce sont les enfants en état de malnutrition ou d’immunodépression qui sont les plus exposés aux risques de diarrhées engageant le pronostic vital. La diarrhée est définie par au moins trois émissions de selles molles ou liquides dans une journée. Des émissions fréquentes de selles bien moulées ne sont pas une diarrhée, pas plus que des selles molles «pâteuses», pour des nourrissons allaités au sein. Elle est en général le symptôme d’une infection intestinale pouvant être causée par divers micro-organismes, bactéries, virus ou parasites. L’infection se transmet par le biais de l’eau ou d’aliments contaminés, ou d’une personne à l’autre en cas d’hygiène insuffisante. Il y a trois types cliniques de diarrhées. Tout d’abord, les diarrhées liquides aiguës qui durent plusieurs heures ou jours et dont le choléra fait partie. Puis, les diarrhées liquides avec émission de sang également appelées dysenterie. Et les diarrhées persistantes à partir de 14 jours d’affilée.

En général, la diarrhée est le symptôme de diverses infections causées par des bactéries, des virus ou des parasites se transmettant, pour la plupart d’entre eux, par de l’eau contaminée avec des matières fécales. Ces infections sont plus courantes lorsqu’il y a des pénuries d’eau salubre pour la boisson, la cuisine, la toilette et le nettoyage. Les rotavirus et Escherichia coli sont les deux causes les plus courantes de diarrhées dans les pays en développement. Il existe pourtant des interventions visant à prévenir la diarrhée. A titre d’exemple, l’accès à l’eau potable, l’utilisation de services d’assainissement améliorés et le lavage des mains au savon, peuvent réduire le risque de maladie. On peut traiter la diarrhée avec une solution d’eau pure, de sucre et de sel, et des comprimés de zinc.

R.V.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !