Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Le chloramphénicol : Un tueur d’enfant est parmi nous - 02/01/2006 - Madagascar tribune - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Rideau sur les festivités de fin d’année, occasion d’excès en tout genre, notamment dans le domaine de l’alimentation.
Combien d’entre les parents n’a eu entre ses mains une ordonnance médicale prescrivant du chloramphénicol pour soigner leur progéniture afin de soulager un quelconque embarras gastrique. Et pourtant ce médicament est qualifié de “TUEUR D’ENFANTS” par de nombreuses associations oeuvrant dans le domaine de la santé ainsi que par de nombreux médecins, à l’extérieur. Aussi, ce dossier a été élaboré pour éclairer la population sur le pourquoi de l’utilisation de ce produit chez nous, ainsi que les risques encourus quant à son emploi
.

Utilisation interdite chez les humains
Le chloramphénicol est un antibiotique de la famille des phénicolés. Il n’est plus utilisé en médecine humaine du fait de sa toxicité. Ainsi, ce médicament a été retiré des marchés européens et américains depuis 1970 pour les effets secondaires graves qu’il peut provoquer. Entre autres, l’aplasie médullaire, une atteinte de la moelle épinière souvent irréversible et parfois mortelle. Il fait cependant partie de la liste des médicaments essentiels de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) en raison de son rapport prix/efficacité très avantageux. En effet, d’après cet organisme, “le Chloramphenicol est un bon médicament, il est en plus bon marché. Dans le tiers monde, on ne peut pas se permettre d’utiliser des médicaments Rolls Royce, des médicaments onéreux comme la Rocephine ou le Ceftriaxon qui coûte 23 fois plus cher que le chloramphénicol”. ll continue ainsi d’être recommandé pour le traitement d’infections graves chez les enfants, et d’après nos investigations ce “poison” est en vente libre dans les officines pharmaceutiques malgaches, de même qu’au sein des pharmacies des hôpitaux de la Grande Ile. ... et chez les animaux
Par ailleurs, ce médicament est interdit d’utilisation chez les animaux producteurs d’aliment dans l’Union européenne depuis 1994. Est-ce à dire que ce qui est interdit pour les poulets ou autres animaux est encore assez bon pour les enfants des pays pauvres, dont les enfants malgaches ? A méditer.

Randria N.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !