Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

VIH/SIDA : 240.000 dépistés volontaires de février à novembre 2006 - 03/01/2007 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le challenge était de parvenir à inciter 400.000 personnes à se faire dépister du virus à Madagascar pendant un an. Un peu plus de la moitié l’ont fait en 9 mois.Depuis l’an dernier, la politique nationale de lutte contre le VIH/SIDA a été fortement orientée vers le dépistage. Ce, outre les autres actions de lutte déjà menées depuis plusieurs années. En effet, les Malgaches n’étaient pas encore véritablement pressés de connaître leur statut sérologique par rapport au virus du SIDA et voient en cet acte une démarche inutile, les uns et les autres se croyant « à l’abri » ou alors, au contraire, une source d’angoisse dans le cas où le sujet n’a pas adopté une attitude à moindre risque dans sa vie sexuelle.

Durant l’année 2006, le dépistage était donc le cheval de bataille des entités engagées dans la lutte contre le VIH/SIDA à Madagascar, avec à leur tête le CNLS. Le programme étant une véritable affaire d’Etat, le président de la République a pris l’initiative, en février 2006, de « donner l’exemple » en se faisant dépister du virus. S’en était suivi un véritable défilé des institutions, ministères et autres entités officielles qui, outre leur numéro un et les membres des divers cabinets et staffs proches de l’organe directeur, incitaient leur personnel à aller de se faire dépister à leur tour.

On s’en souvient, ces séances de dépistage étaient alors très médiatisées. Depuis, les anonymes devaient prendre eux aussi l’initiative d’effectuer un dépistage et pour cela, les démarches étaient fortement facilitées et les structures, mises à proximité des demandeurs. Hier, à l’occasion de la présentation des vœux pour le Nouvel An au président de la République Marc Ravalomanana par le personnel et les responsables de tous les départements de la Présidence et des organismes rattachés, un bilan partiel était sorti : 240.000 personnes ont pu être dépistées du VIH/SIDA depuis le mois de février où le couple présidentiel l’a fait, jusqu’en novembre dernier.

Si l’objectif était de parvenir à 400.000 dépistages volontaires en un an, un peu plus de la moitié a été atteint en 9 mois. Quoi qu’il en soit, le chef de l’Etat a été satisfait des actions accomplies durant l’année 2006 par Madagascar en matière de lutte contre le VIH/SIDA. L’année 2007 ne sera pas de tout repos car les actions vont continuer et ce, dans le cadre de la réalisation du MAP.

Hanitra Ramahatra

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !