Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mai 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Spécialistes du médicament : 300 pharmaciens pour 25 millions d’habitants - 08/02/2018 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Madagascar compte actuellement 335 pharmacies et 300 pharmaciens, inégalement répartis sur l’étendue du territoire. On note par ailleurs, une assez faible présence des pharmaciens dans le secteur public. Les recommandations de l’OMS situent les normes minimales admises à un pharmacien pour 15.000 habitants.

Pour Madagascar où la population est estimée à 24,8 millions d’habitants, le ratio global est alors de un pharmacien pour 83.000 habitants. Seuls 17 chefs lieux de districts sur 119 comptent au moins une pharmacie. S’il est vrai que d’autres structures tels les dépôts de médicaments permettent de servir les populations des zones les plus enclavées, la situation est loin d’être satisfaisante en matière d’accès aux médicaments.

Une situation qui favorise l’exercice illégal du métier de professionnel du médicament, notamment dans les zones reculées où les contrôles sont difficiles à effectuer, et encore moins de manière régulière. Cette pratique est bien entendu passible de sanctions. Au sein même de l’Ordre National des Pharmaciens de Madagascar (ONP), des cas d’irrégularités dans l’exercice de la profession pourraient amener l’ONP à sanctionner ses membres indélicats. Parmi ces irrégularités figurent par exemple, l’absence avérée du pharmacien dans l’officine, déléguant à une personne non qualifiée la responsabilité de gérer celle-ci. En 2017, une décision d’interdiction temporaire d’exercer a été prononcée par l’ONP à l’endroit de trois de ses membres. Des fautes plus graves pourraient aboutir à une radiation du tableau de l’ordre.

Hanitra R.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !