Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


LES REVUES APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mai 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2019
Consulter la revue


BIBLIOTHEQUE MEDICALE

E. Pilly : Maladies infectieuses et et tropicales - Plus d'informationsL'E PILLY (26e édition 2018) est l'ouvrage de référence français en Infectiologie. Ouvrage collégial du Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), cette 26e édition 2018 a été entièrement remise à jour et, pour la première fois, est en quadrichromie avec une maquette modernisée et une iconographie très riche et didactique... Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Semaine africaine de la vaccination : une campagne 2 en 1 qui vise plus de 4,8 millions d’enfants - 17/04/2018 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Miser sur l’anti-rumeur, convaincre les parents à accepter le vaccin, contre la polio ou d’autres maladies, et rechercher particulièrement les enfants encore jamais vaccinés et ceux perdus de vue. C’est ainsi que sera piloté par le ministère de la Santé publique et ses partenaires, la prochaine semaine africaine de la vaccination (SAV), couplée avec les actions de vaccination supplémentaires contre la poliomyélite ou AVS/polio (FAV polio), la semaine prochaine.

Il s’agit de la huitième SAV – et du 13e passage pour la FAV polio – dont le coup d’envoi sera donné le 23 avril 2018 au Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHUJRA) à Antananarivo. Pendant cinq jours, jusqu’au 27 avril 2018, plus de 4,8 millions d’enfants de moins de 5 ans seront ciblés par cette vaste campagne de vaccination de routine.

La SAV, rappelons-le, a été instituée à la demande des états membres de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) comme stratégie pour rapprocher davantage les services de vaccination des populations afin de permettre à tous les enfants de recevoir plus facilement les vaccins, et aux femmes en âge de procréer de recevoir les vaccins qui leur sont destinés. « Il s’agit de renforcer les programmes nationaux de vaccination dans la région africaine en intensifiant la prise de conscience des parents et des communautés autour de l’intérêt et de l’importance de la vaccination », maintient le ministère de la Santé publique, particulièrement confronté, l’an dernier, à des problèmes de rumeurs et de refus des vaccins. Aussi, cette fois, le thème choisi pour la FAV polio, a-t- il été pensé pour essayer de redémarrer sur de bonnes bases. « Agissons ensemble pour éradiquer la poliomyélite, faites vacciner les enfants », se veut rassurant quant à la prochaine éradication de cette maladie à l’origine de paralysie irréversible, et qui peut parfois être mortelle. Comme le vaccin est la seule prévention contre la polio, les stratégies en vue de vaincre cette maladie se focalisent sur la vaccination. Face aux préoccupations de certains parents sur la répétition des campagnes de vaccination, le ministère de la Santé de souligner, encore une fois, que la répétition de la vaccination augmente l’immunité de l’enfant.

Sites fixes et porte-à-porte. Pour Madagascar, l’objectif est d’éradiquer totalement la polio. Les campagnes de vaccination se poursuivront jusqu’à la certification du pays comme étant exempt de polio. « Nous nous approchons du but, ce sera bientôt chose faite », précise le ministre de la Santé. Quant au thème choisi de concert avec les pays africains pour la SAV 8 : « Population vaccinée, population en bonne santé », « Le vaccin, çà marche, faites votre part », veut convaincre la population de l’efficacité et de l’importance de la vaccination, en incitant les citoyens, plus particulièrement ceux concernés par la petite enfance, à adhérer au processus.

Cette prochaine campagne 2 en 1 vise à atteindre 95% des cibles, à savoir les enfants de 0 à 59 mois dans les 22 régions et 114 districts sanitaires de Madagascar. Outre la recherche des perdus de vue et des enfants jamais vaccinés, il s’agira également de convaincre les parents et les responsables d’enfants à faire vacciner les enfants. Par ailleurs, une recherche active des cas de paralysie flasque aiguë chez les moins de 15 ans, sera menée. Pour la SAV, la vaccination sera réalisée au niveau des sites fixes (centres de santé, hôpitaux) tandis que pour l’AVS, on optera pour le porte-à-porte et la vaccination dans les lieux à forte affluence : écoles, marchés, sites miniers, gares routières, voire les prisons. Au total, 19.770 équipes de vaccinateurs et 5.747 superviseurs seront déployés pour couvrir l’ensemble du territoire national.

Hanitra R.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !