Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme à Ihosy : Un taux de mortalité de 50% en 2006 - 27/04/2007 - Madagascar tribune - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des chiffres effroyables. Le paludisme tue un enfant toutes les 30 secondes dans ce grand continent. Dans notre pays, le taux de mortalité dû à cette maladie est à 9%. A Ihosy, Région d’Ihorombe, en 2006, sur les 44 décès enregistrés au CHRR (Centre hospitalier de référence régional) , 22 sont dus au palu. Ce qui donne un taux de mortalité de 50%. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés. Ils représentaient plus de 60% des personnes décédées suite au paludisme.

Cette situation peut s’expliquer par différentes raisons. « Le manque de prévention, l’automédication, le manque d’initiative de se faire consulter chez les médecins dès l’apparition des premiers symptômes », nous a dit un responsable.
En ce troisième millénaire, le paludisme reste encore la plus mortelle des maladies en Afrique et même à Madagascar.

« Libérons Madagascar du paludisme, maintenant »

En fait, Ihosy n’est pas seulement la région exposée au risque. Le pays tout entier se trouve dans la même situation.
Pour y faire face, le ministère de la Santé, du Planning familial et de la Protection sociale (MSPFPS) s’engage à fond dans la lutte contre cette maladie. Il a lancé même un défi.

« A tous les partenaires, ensemble, nous libérerons Madagascar du paludisme, maintenant », a dit Dr Jean Louis Robinson, avant-hier lors de la célébration de la Journée africaine du paludisme qui s’est tenue à Ihosy.
Il a annoncé une nouvelle stratégie qui sera à mettre en œuvre à Ihosy et qui va combiner les stratégies utilisées dans des zones instables palustres et dans des régions exposées au risque permanent du paludisme.
Elle consiste à assurer la pérennité de la campagne intra-domiciliaire d’insecticide à effet rémanent (CAID), à vulgariser et à distribuer gratuitement les moustiquaires imprégnées d’insecticide pour toutes les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, à distribuer gratuitement les médicaments à base d’artémisine.

Herimanda R.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !