Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Maladie cardiovasculaire : L’iode contenu dans le sel n’en est pas une cause - 11/04/2006 - Madagascar tribune - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Notre article d’hier sur les maladies cardiovasculaires a suscité bien de réactions de la part de nos lecteurs. Ainsi, celle de Rakotoarizafy Théophile du département Actuariat et Statistique au sein des Assurances ARO que nous avons tenue à publier pour éclairer le public sur un autre aspect de cette maladie.

« De 1997 à 2004, j’ai été responsable des Assurances Vie et Assurances de Personne au sein de la Société d’Assurances ARO. Entre autres les assurances Santé et assurances en cas de décès. J’ai constaté une hausse permanente des maladies cardio-vasculaires en particulier l’hypertension artérielle et l’hémorragie cérébrale. Il est à noter que ce phénomène est à mettre en parallèle avec la législation sur le sel iodé. En effet, il est notoire que l’iode durcit l’artère. Ainsi le gain que nous avons obtenu sur les personnes ayant besoin d’iode notamment les enfants est mis à mal sur la population sensible aux problèmes cardio-vasculaires : les personnes âgées de plus de 40 ans. En fait, nos crânes d’œuf ont négligé un fait fondamental : « oligo » (dans oligo-élément) veut dire « peu ». Trop n’en faut diraient les français. L’accumulation d’iode dans les artères et le myocarde a entraîné le décès inutile de beaucoup gens et c’est irréversible pour ceux qui ont des prédispositions à l’hypertension artérielle. Mais le pouvoir public aura-t-il le courage de changer de politique pour trouver un autre moyen aussi facile d’administrer de l’iode à ceux qui présentent une carence en iode (ils sont des millions de malgaches) ? Et est-ce que les médecins oseront-ils dénoncer ce procédé qui sacrifie une partie de la population pour soulager une autre ? Sincèrement je ne le pense pas ».

Théophile RAKOTOARIZAFY Département Actuariat et Statistique Assurances ARO BP 42

L’avis d’un spécialiste
Pour en avoir le cœur net, nous avons sollicité l’avis d’un spécialiste en la matière en la personne du Dr Rakotondravoavy Lin. Ainsi selon ce praticien, l’iode n’est en aucun cas responsable de l’hypertension artérielle ou autre accident cardiovasculaire. D’ailleurs, selon ce médecin, lors d’un congrès qui a eu lieu au mois d’avril 2005 à l’île de La réunion, congrès auquel il a assisté, les spécialistes ont été catégoriques sur ce point. « L’hypertension artérielle résulte de la consommation du sel, c’est-à-dire, du sodium en lui-même et surtout pas de celle de l’iode, les effets néfastes de l’iode se traduisent par des allergies sur certaines personnes ». Les consommateurs peuvent être tranquilles quant à l’utilisation de cette denrée car l’iode contenu dans le sel ne peut pas occasionner de risque d’hypertension artérielle. Quant à la 2ème partie de la lettre qui soulève une autre problématique qui est, la diffusion du fluor par le sel, nous en reparlerons dans une prochaine parution.

Randria N.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !