Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Médecine orientale - La bio-énergo-thérapie guérit certaines maladies : Un plateau masseur utilisé en bio-énergo-thérapie - 19/04/2006 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Peu connue mais assez développée. La médecine orientale et ses multiples branches, elles le sont. Plus particulièrement au pays, la bio-energo-thérapie sonne tout nouveau. Cependant, sa pratique commence à acquérir une place de plus en plus importante dans le monde de la santé nationale. La bio-énergo-thérapie, du sens étymologique du terme, et selon la définition de docteur Ernest Rakotoniriana, un pratiquant du pays, est une médecine qui exploite l'énergie intérieure pour affronter tous les malaises du corps humain. Du point de vue chinois, l'énergie ne circule pas bien chez l'homme et provoque des troubles. “C'est comme une batterie qui se décharge, il ne fonctionne pas bien”, explique le docteur praticien.

A la différence des autres médecines du monde, traditionnelles ou moderne, ou d’autre pratique orientale telles que l’acupuncture, la réflexologie (massage de la plante des pieds ou des mains), la stimulation par la chaleur de Ramiaramila, la bio-energo-thérapie, n'utilise aucun médicament, ni de plantes médicinales. Le traitement se fait par le massage, des exercices physiques, diététiques ou encore des connaissances de soi. “Les médicaments sont, en quelque sorte, des toxiques pouvant gêner la bonne circulation de l'énergie”, argue le docteur Ernest Rakotonirina.

Un traitement de trois mois
La bio-énergo-thérapie se pratique sur quatre disciplines indépendantes, à savoir le “Qi ou Tchi”, l’Ayurveda, la psychothérapie et le Joro. Dans la plupart des cas, le Tchi est beaucoup exercé chez le médecin. “Environ 80% de mes patients sont traités par cette discipline”, témoigne Ernest Rakotonirina.
Le "qi ou tchi", selon les différentes appellations chinoises, développe l'énergie vitale. Il repose sur le massage, appelé “digitopuncture”. Le procédé consiste à presser les 14 000 points méridiens du corps soit à l'aide des bâtons, des doigts, soit en piétinant des plateaux masseurs. Il sert surtout à rétablir la force contre les malaises corporels, tels que l'hypertension, l'ulcère digestif, les troubles gynécologiques, etc.
L' Ayurveda, du sanscrit ayur(vie) et veda (science), tout comme la psychothérapie et le Joro consiste surtout en le traitement des troubles psychiques L' énergie en sera développée à travers des exercices de respiration, d'assouplissement, de méditation, de concentration et de la combinaison diététique. Les résultats transparaissent à travers la normalisation du poids, la longévité et la maîtrise de soi.
“La bio-énergo-thérapie n'a jamais connu, pour l' instant, aucune limite”, affirme le docteur praticien. Toutes les maladies, sauf le syndrome d’immunodéficience acquise (Sida), qu'il n’a pas encore traité, en sont guéries à 90%. “Seulement, il faut de la patience”, poursuit-il. Car le traitement en peut durer jusqu' à environ trois mois. La première partie, de six jours, consiste en l'examen du patient ou le test thérapeutique chez le docteur. A partir de là, le patient se fait soigner par lui-même chez lui, sans pour autant rompre le contact avec le médecin. Environs 40 patients par jour passent chez le docteur Ernest Rakotonirina. Enfants, jeunes ou adultes des deux sexes, des Malgaches pour la plupart y viennent, ne serait-ce que pour des consultations. Ils proviennent des quatre coins de l’Ile.

Le joro malgache pour soigner
Le joro ? Une pratique bien malgache. Mais en rapport avec ses philosophies et l'histoire, il tire son origine de la médecine orientale. Désormais, il fait partie de la bio-energo-thérapie que le docteur-praticien, Ernest Rakotonirina, prône depuis une dizaine d'années maintenant au pays.
“Au début, les êtres humains habitant l'Ile sont des primitifs, classés parmi les homo erectus, ou encore les Vazimba. Leur philosophie se fonde sur le développement de l'humanité. Les principes résident surtout sur le respect des ancêtres, de la parenté du sang et des châtiments. C'est pourquoi, il n'y avait pas autrefois de guerre civile, de jalousie, et de pillage chez nous”, explique le docteur Ernest Rakotonirina. Avec la nouvelle lignée, les homo sapiens, tout s'est transformé. Le procédé dans la pratique du joro, en tant que médecine orientale, consiste en effet à évoquer les ancêtres et le Dieu, la force créatrice dans toutes les créations, pour leur demander pardon. On utilise de l’eau du robinet pour ce faire. En vérité, elle consiste à traiter la maladie psychosomatique, ou trouble organique ou fonctionnel d'origine psychique.

Vavah Rakotoarivonjy

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !