Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la drépanocytose : Une association à la rescousse des malades - 06/12/2007 - Madagascar tribune - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Créée le 12 Mars 2005, l’association de Lutte Contre la Drépanocytose à Madagascar (LCDM) par Mme Jeannot Pascale (mère d’une fille drépanocytaire), le Dr Andriambao Damasy Zanamiarana, et le Dr Ndahimananjara Anita, a pour but de faire connaître et de mieux faire connaître la drépanocytose à Madagascar. Son bureau est constitué du Pr Rakotoarimanana Denis Rolland (Hématologue, et Spécialiste de la Drépanocytose), président d’honneur ; Mme Baozoma Lucienne, Présidente , Dr Razafinimanana Monique, Secrétaire Générale et Mlle Tematsara Véronique Ramonjavelo, Trésorière.

Maladie peu connue mais fréquente à Madagascar

La drépanocytose est une maladie génétique héréditaire toujours transmise conjointement par le père et par la mère. C’est une maladie du sang, due à la présence d’une hémoglobine anormale dans le globule rouge, l’hémoglobine « S ». Touchant aussi bien les filles que les garçons, les premiers signes de la maladie peuvent apparaître dès le troisième mois. C’est la maladie génétique la plus fréquente en France et dans le monde. La drépanocytose ainsi que les autres maladies du sang existent dans tout Madagascar et les zones de hautes prévalences sont le Sud-est de l’île, le Nord Nord-est. Cette maladie est encore peu connue à Madagascar. Raison pour laquelle LCDM a mis en place plusieurs programmes pour faire connaître la drépanocytose par l’intermédiaire des sensibilisations, des formations et de l’information des soignants, des familles et des malades, mais aussi de toutes les institutions.

Sur les trois zones visitées par LCDM (Antananarivo, Mahajanga, et Toamasina, depuis la création de l’association en Mars 2005), Tolagnaro est la ville, où elle a rencontré énormément de complications liées à la drépanocytose (AVC et complications neurologiques, Ostéomyélites infectées, plusieurs témoignages de parents ayant eu un ou plusieurs enfants décédés de la drépanocytose, des enfants ayant eu des splénomégalie...

Depuis le 24 Novembre 2007, un crédit de vaccin de plus de 3500 euros, a été mis à disposition des drépanocytaires malgaches auprès de Sanofi/Pasteur, grâce à une levée de fonds, organisée par LCDM et plus de 20 associations multicommunautaires à Créteil (France).

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !