Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Le cancer du col utérin gagne du terrain - 06/02/2008 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le cancer du col de l'utérus touche de plus en plus de femmes à Madagascar. Sa prévention est encore difficile car peu de femmes se soumettent au dépistage. Une maladie de la santé publique guette les femmes malgaches. « Les cas de cancer du col utérin augmentent de jour en jour mais les femmes ne sont pas conscientes du danger », alerte Dr Charles Rakotosolofo, gynécologue obstétricien au sein du centre hospitalier de l'hôpital HJRA.

Ce genre de cancer est associé à l'irritation du col due à une infection virale qui ne présente pas de symptômes concrets. « Les femmes victimes sont souvent infectées par un virus dénommé Human papilloma virus (HPV) sans qu'elles s'en rendent compte », ajoute le médecin soucieux de la situation.
Il souligne que les facteurs de risque sont nombreux. On peut notamment citer l'accouchement, l'avortement fréquent ou la précocité des rapports sexuels.

Dépistage systématique

« Mais le cas des hommes qui ont des rapports sexuels avec de partenaires multiples présente aussi un gros risque », souligne Dr Charles Rakotosolofo qui tient à sensibiliser les gens sur cette question. Une étude mondiale montre qu'une femme dont le partenaire fréquente une prostituée est 5 à 10 fois plus exposée à ce type de cancer. « L'usage de préservatif peut atténuer le risque encouru », propose le médecin.

Seul le dépistage systématique reste la meilleure solution. Dr Rakotosolofo encourage les femmes à l'effectuer. « Aller chez le gynécologue n'est pas une honte. Il faut que les femmes se soucient plus de leur santé, comme les Européennes et Asiatiques qui font un examen systématique de leur col de l'utérus », précise Dr Charles Rakotosolofo.

Les femmes doivent faire un dépistage après un accouchement, et à partir d'un certain âge car beaucoup de cas de cancer surviennent à 45 ans.
Si en France, le test de dépistage est remboursé par la sécurité sociale, la situation est loin d'être facile à Madagascar où le coût de la consultation est encore exhorbitant. L'Etat devrait prendre cette maladie en charge.

Fanja Saholiarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !