Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la mère et de l'enfant : un kit pour les femmes enceintes - 22/04/2008 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La quatrième édition de la Semaine de la santé mère-enfant a débuté à Toamasina. Elle est axée sur la promotion de la santé de la femme enceinte ainsi que du bébé qu’elle porte. Marc Ravalomanana offrant un kit d’accouchement à une future mère. «Il n’est de vraie richesse que les mères ». Cette phrase émane du docteur Jean-Louis Robinson, ministre de la santé, du planning familial et de la protection sociale (MSPFPS), lors de son discours à l’occasion du lancement de la Semaine de la santé mère-enfant (SSME), qui en est à sa quatrième édition. A Madagascar, 8 femmes meurent par jour des complications d'une grossesse ou d'un accouchement. A côté, deux enfants décèdent par heure avant d’atteindre le premier mois de leur vie, principalement à cause du retard de la consultation prénatale.

Le leitmotiv lors de cette SSME est la grossesse sans risque. Seulement 6 personnes sur 10 ont accès aux centres de santé de base sur le territoire national. En une semaine, les personnels de santé déployés dans les vingt-deux régions de Madagascar vont être dotés d'un kit individuel d’accouchement.

Activités restreintes

Puisque l’avenir de son bébé dépend surtout de la santé de la mère pendant les neuf mois de gestation, d’autres précautions sont introduites lors de cette édition de SSME. Des séances de déparasitage à partir du 4e mois de grossesse sont prévues par la sage-femme ou le médecin. Le traitement préventif intermittent contre le paludisme dans les zones d'endémie stable est à préconiser également. En tout, 4.900.065 personnes en âge de procréer seront entre les mains de 67.000 personnels de santé mobilisés au cours de la SSME.
Le discours de Marc Ravalomanana allie la santé de la femme au développement économique.

Les femmes sont également garantes du développement, selon les initiatives requises par le Madagascar action plan. Or, les activités restreintes des femmes malgaches sont encore loin de viser le développement économique. Au passage, le président de la République statue que 75% du temps d’occupation des femmes et des jeunes filles sont dépensés à la recherche d’eau dans les rivières. Une réalité que vivent la majorité des ménages malgaches. 30% des familles seulement possèdent un point d’eau à la maison. Pour combler ce grand vide, le président Marc Ravalomanana lance un appel à l’endroit de tous les partenaires qui œuvrent dans le secteur eau et assainissement.

Noro Haingo Rakotoseheno

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !