Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé Publique -Le cancer affecte 1300 personnes par an - 23/05/2006 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le cancer demeure un problème de santé publique. Près de 1 300 nouveaux cas sont annuellement détectés à l'unique service oncologie et radiothérapie de Madagascar, au Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU/JRA).

C'est du moins ce que fait savoir le Pr Florine Josoa Rafaramino, première responsable du service oncologie et radiothérapie, hier, à la Tranompokonolona d'Analakely, pendant l'ouverture de la célébration des Sixièmes journées de cancérologie, organisées du 22 au 24 mai.
“Le cancer colorectal, encore dénommé cancer du gros intestin, représente 10 à 15% des cas. Le taux de létalité avoisine les 50% tous stades confondus”, poursuit-elle. A l'échelle mondiale, l'incidence de ce type de cancer est de 940 000 cas par an.

Signes cliniques

“Le cancer colorectal est le cancer digestif le plus meurtrier. Or, 60% des cas diagnostiqués sont tardifs”, ajoute le Dr Roland Chansonnant, directeur du cabinet du ministère de la Santé et du planning familial. De ce fait, mention particulière est accordée, dans ces Sixièmes journées de cancérologie, à ce type de maladie qui se traduit par une tumeur au niveau du côlon et du rectum.
L'alternance de la diarrhée et de la constipation, ou encore la présence de sang dans les selles sont autant de signes cliniques du
cancer colorectal. “En général, les personnes âgées de plus de 45 ans s'avèrent être les plus vulnérables à la maladie. Mais de jeunes enfants peuvent également en être touchés”, insiste le Pr Florine Josoa Rafaramino.
Si la maladie est au premier stade, une opération suffira pour le guérir. A partir du deuxième stade, les traitements pourront durer jusqu'à un an, voire plus en fonction de la gravité de la maladie. “Malheureusement, force est de constater que la majorité des personnes affectées par le cancer ne viennent se faire soigner qu'au troisième stade de la maladie. Ce qui réduit leur chance de guérison”, constate-t-elle. Pire, Madagascar ne dispose que de trois spécialistes en cancérologie et d'un service oncologie et radiothérapie.

Les Journées de cancérologie sont tenues pour sensibiliser le plus grand nombre à la prévention de la maladie ; et ce, à travers une bonne hygiène, une alimentation équilibrée et riche en fruits et légumes, la pratique d'activités physiques et sportives, un dépistage fréquent et une prise en charge multidisciplinaire.
“Le ministère de la Santé et du planning familial élaborera bientôt un plan d'actions pour prévenir les maladies non transmissibles, dont le cancer”, annonce à l'occasion le directeur de cabinet dudit ministère.

Henintsoa Andriamiarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !