Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle et infantile : la nécessité de la vaccination encore ignorée de certaines mères - 04/07/2008 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les SSME organisées ces dernières années, ont toutes affiché des résultats positifs. Mais elles doivent être renforcées pour toucher davantage de mamans et d’enfants. Pourquoi doit-on faire vacciner les enfants ? Apparemment, beaucoup de mères malgaches se posent encore cette question. En effet, près de 39% des mamans qui s’abstiennent de vacciner leurs bébés ignorent toujours la nécessité de la protection immunitaire, selon les résultats de l’enquête de couverture vaccinale à Madagascar, portant sur la raison de non vaccination de l’Enfant.

Cette analyse a été entreprise dernièrement par le Comité de Survie de l’Enfant (CSE). En outre, environ 28% d’entre elles ne comprennent pas pourquoi il faut encore revenir pour recevoir une deuxième ou une troisième dose après la première inoculation. Par ailleurs, la méconnaissance de l’heure et du lieu de la séance de vaccination (15,9%), la peur des réactions secondaires (14,4%) et les idées fausses sur les contre-indications de la vaccination (3,1%), constituent les autres raisons évoquées par ces mamans pour ne pas vacciner leurs enfants.

Manque d’information

En fait, ces diverses réactions négatives des mères par rapport à la vaccination sont qualifiées, au cours de cette analyse, comme étant les conséquences d’un manque d’information. « Cette situation devrait être réparée, même si le taux global de vaccination des enfants est déjà de l’ordre de 82%. Il faut renforcer notre engagement mutuel, puisqu’il y a encore tellement de choses à entreprendre. Nous devons aussi encourager la communauté en lui fournissant toutes les informations sur les activités sanitaires que nous menons», recommande le Dr Paul Richard Ralainirina à l’endroit des membres du CSE, au cours de leur réunion, hier à Ambohidahy. Ainsi, en marge des efforts déjà entrepris à travers les SSME (Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant) et les actions régulières dans le cadre du PEV (Programme Elargi de Vaccination), les différentes campagnes de sensibilisation sur la vaccination devraient encore être soutenues. Et ce, pour que toutes les mamans, aussi bien en ville que dans le milieu rural, sachent que les vaccins servent à prémunir leurs bébés de plusieurs maladies. Une fois qu’elles ont compris cette nécessité, aucune mère ne se posera plus cette question : pourquoi doit-on faire vacciner les enfants ?

v.a.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !