Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

2006, une année de lutte intensive contre le sida - 07/01/2006 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les 46 Etats membres de l'Organisation mondiale de la Santé pour la région Afrique dont Madagascar placent l'année 2006 sous le signe de l'accélération de la prévention de la transmission du VIH dans le continent.
C'est ce qui a été décidé à Maputo à l'issue de la 55ème session de la réunion des ministres africains de la Santé. Pour cela, priorité sera donnée à l'élaboration de stratégies et plans appropriés à la prévention, au développement de l'accès à la prévention de qualité, et à l'intensification des programmes axés sur les jeunes, les femmes et les jeunes filles, sans oublier les travailleurs de sexe considérés comme des groupes vulnérables.
“Pour Madagascar, les efforts entrepris en matière de prévention de la transmission du virus seront redoublés”, a fait savoir le ministre Jean-Louis Robinson.

3 by 5
Dans ce cadre, le secrétariat exécutif du Comité national de lutte contre le sida (SE / CNLS) se chargera de la coordination des activités destinées à faciliter la mise en oeuvre des mesures précitées.
“A ce titre, l'accès universel à la prévention et à la prise en charge seront développés”, annonce-t-on au niveau du SE / CNLS. Mieux, à l'instar des autres pays du monde, Madagascar bénéficiera aussi du relais initiative “3 by 5” de l'OMS qui consiste à traiter trois millions de malades du sida.
Soutenu par les partenaires techniques, le ministère de la Santé et du planning familial assurera toujours le leadership technique. Ceci, en vue de l'élaboration des politiques et des législations appropriées qui s'attaquent aux problèmes de stigmatisation et de discrimination, la promotion de la recherche locale pour l'organisation des ripostes appropriées.
Notons que plus de 50 % des nouveaux cas d'infection dans la région africaine surviennent chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans qui sont sexuellement actifs. En Afrique Australe, plus de 3/4 de tous les jeunes vivant avec le vih sont des femmes. Plus encore, les femmes de 15 à 24 ans ont un risque trois fois plus élevé que les jeunes hommes d'être séropositives.
La pauvreté, l'éducation de base limitée, le manque d'opportunité économique, et les rapports sexuels entre jeunes filles et hommes âgés... sont autant de facteurs engendrant ces statistiques alarmantes.

Henintsoa Andriamiarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !